Thierry Martin, ce genre de procès est-il courant chez nous??

C’est quelque chose qui commence malheureusement à se multiplier au niveau européen. Comme aux Pays-Bas et en Allemagne où une chanteuse a été condamnée pour avoir transmis le virus du sida à l’un de ses partenaires.?Elle ne lui avait pas dit qu’elle était séropositive. En Belgique, il y a déjà eu des tentatives de condamnation mais elles n’ont pas abouti.

Comment expliquez-vous la multiplication de ces affaires??

Le sida n’est pas une maladie si vieille que ça. Depuis une dizaine d’années, la recherche a permis d’augmenter l’espérance de vie des personnes séropositives. Et nous sommes entrés dans une phase de normalisation de la maladie.

Ce type de questions est apparu car les gens voient que des procès se sont ouverts dans des pays voisins et que certains ont débouché sur une condamnation.?En Allemagne, le procès de la chanteuse a été fort médiatisé.?Cela a donné des idées à d’autres.

On imagine que vous ne voyez pas d’un bon œil ce phénomène…

Nous sommes contre la criminalisation de la transmission du VIH. Ce genre d’affaires a comme impact de stigmatiser les personnes séropositives, de les montrer du doigt comme étant les «?mauvaises?» personnes et de faire porter le poids de la prévention uniquement sur celles-ci. Alors que les questions de prévention concernent les deux partenaires sexuels. En d’autres termes, cela a pour effet de déresponsabiliser le grand public. «?Ah mais la personne séropositive va me le dire qu’elle l’est.?» Voilà ce qu’il pense. Mais n’oublions pas que dans 9 cas sur 10 où une personne confie qu’elle est séropositive, elle subit un phénomène de rejet.

Par ailleurs, la majorité des séropositifs ont peur de contaminer d’autres personnes.?Cette peur est si grande que certains arrêtent d’avoir des relations sexuelles.?Arrêtons donc avec ce fantasme qui veut faire croire que les personnes séropositives désirent se venger.?Bref, notre association est contre ce type de démarches. C’est trop facile de dire que c’est la faute du séropositif.?La réalité est plus complexe.?¦

M.B.