Impôts

La déclaration fiscale qui simplifie la vie

La déclaration fiscale qui simplifie la vie

EDA - Philippe Berger

La déclaration fiscale «toute faite» arrive dans les boîtes aux lettres. Un contribuable sur huit en bénéficiera. Essentiellement des pensionnés.

Avez-vous reçu votre épaisse enveloppe brune annuelle? Bon travail. Vous faites partie des contribuables qui n’ont pas encore «droit» à la version simplifiée de leur déclaration d’impôt.

Un contribuable sur huit (recevra cette année une version préremplie de sa déclaration. Elle tiendra en trois pages. Il suffira, en cas d’erreur ou de données incomplètes, de le signaler sur cette dernière page.

Les 725.000 contribuables qui recevront cette version «clé sur portes» de leurs impôts sont essentiellement des personnes pensionnées et certains allocataires sociaux. Des contribuables qui ont généralement des données assez simples à déclarer et connues d’office par le fisc. Des contribuables aussi qui sont moins à l’aise avec internet et donc avec Tax-on-web. La moitié des contribuables remplit désormais sa déclaration directement en ligne. Un gain en énergie, en papier et en temps. Mais pour les plus de soixante ans, le net n’est pas un outil de travail familier. Ils demandent donc souvent l’aide de leur famille pour remplir leur déclaration. Ou ils se rendent dans l’un des bureaux «SOS impôts» ouverts par le fisc. Un million de Belges demandent d’ailleurs chaque année l’aide de leur receveur pour remplir leur déclaration. Ces bureaux sont à disposition cette année encore. On se rendra directement, en matinée, à son bureau des contributions.

Une expérience pilote a été menée l’an dernier pour tester la version simplifiée auprès d’environ 5000 contribuables. Un succès. 96,5 % des personnes n’ont pas dû apporter la moindre correction à leur déclaration. Seules 3,5 % ont demandé des ajouts ou corrections.

Le secrétaire d’État à la Modernisation du SPF Finances, Bernard Clerfayt (MR), présentait hier cette nouveauté. Pour s’en réjouir. À terme, l’objectif est de limiter la déclaration fiscale à deux systèmes : la déclaration simplifiée (qui sera élargie à plus de contribuables) et Tax-on-Web.