télévision

"L’amour dans le pré" sera gay

"L’amour dans le pré" sera gay

Le concept ne change pas et Julie Taton non plus. Elle retourne dans le pré.

Ezequiel Scagnetti

RTL TVI est grand public mais moderne : cette année, l’un des agriculteurs de «L’amour est dans le pré» est homosexuel.

Le casting est prêt, les portraits sont tournés, les agriculteurs sont prêts à trouver l’amour grâce à RTL TVI dans L’amour est dans le pré, pour la 3e fois. Le concept reste le même à une exception près, l’un des agriculteurs, homosexuel, cherche «l’âme-frère».

Lors de la première saison, le concept de téléréalité s’autosuffisait : dix fermiers étaient présentés au public et recevaient des lettres de prétendantes. Puis les cinq préférés du public participaient à un speed dating avec 10 candidates, choisissaient leurs trois préférées, et les invitaient à la ferme. La deuxième année, pour varier les profils, la production (Freemantle medias) a ajouté une femme à la liste d’agriculteurs.Cette année, ils ont trouvé un profil différent : un jeune agriculteur homosexuel.

Un petit pas pour RTL, un bond de géant dans l’évolution des mentalités… car on n’est pas dans les milieux de la culture ou des médias, réputés plus progressistes, mais dans un secteur réputé plus conservateur, et sur une chaîne grand public, à une heure de grande audience. Car l’émission a réuni la première année en moyenne 599 400 téléspectateurs (31,2 % de pdm), égalant quasiment l’exploit l’année suivante avec 592 000 personnes (30,5 % pdm).

On peut souhaiter bonne chance aux nouveaux venus, car l’émission assure un taux de «mise en couple» d’environ 60 %…? Même si parfois l’amour est issu d’un repêchage, ou d’une rencontre en coulisses. Et le premier bébé L’amour est dans le pré est attendu pour ce printemps.