ETATS-UNIS

La Maison Blanche débat de l'opportunité de diffuser des photos "atroces" de Ben Laden mort

La Maison Blanche débat de l'opportunité de diffuser des photos "atroces" de Ben Laden mort

La surpercherie concernant la fausse photo de Ben Laden mort a été rapidement révélée. AFP

La Maison Blanche débattait ce mardi de l'opportunité de diffuser ou non des photos de la dépouille d'Oussama Ben Laden, entre volonté de montrer au monde que le chef d'Al-Qaïda est bien mort et prise en compte des conséquences possibles d'une telle publication.

L'équipe de sécurité nationale du président Barack Obama discute toujours de ce sujet très sensible et n'a pas encore pris de décision, a indiqué ce mardi un haut responsable de l'administration, sous couvert de l'anonymat.

Des élus du Congrès américain réclament la publication de photos du cadavre de Ben Laden, tué dans la nuit de dimanche à lundi au Pakistan lors d'une opération commando des forces spéciales américaines.

Après son identification ADN, le corps a été laissé à la mer d'Arabie depuis un porte-avions américain, à l'issue d'une cérémonie respectant la tradition musulmane, selon des responsables.

Les élus souhaitent prouver à l'opinion publique mondiale que la traque de l'homme le plus recherché du monde est bien terminée, alors que des adeptes de la théorie du complot n'ont pas manqué d'affirmer, en particulier sur internet, que les Etats-Unis avaient monté cette histoire de toutes pièces.

Mais la Maison Blanche évalue aussi les conséquences du choc que de tels clichés pourraient provoquer, comme des protestations voire des violences dans le monde musulman. Ben Laden a été tué d'une balle dans la tête, selon un autre responsable américain.

AFP

La photo de la dépouille de Ben Laden est "atroce"

La photo de la dépouille d'Oussama Ben Laden est "atroce", a affirmé ce mardi le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney, en soulignant que l'administration américaine n'avait pas encore décidé si elle diffuserait ou non un cliché du corps du chef d'Al-Qaïda tué dimanche.

"Je serai franc, la publication de photos d'Oussama Ben Laden après cette fusillade est une affaire sensible, et nous évaluons s'il est nécessaire de le faire", a déclaré M. Carney au cours d'un point de presse.

La question est de savoir, selon M. Carney, si une telle publication "sert ou dessert nos intérêts, pas seulement ici mais dans le monde entier".

Interrogé sur la nature de cette photo, M. Carney a répondu: "on peut dire que c'est une photo atroce". Il a refusé de dire s'il l'avait vue.

AFP