FRANCE

Nicolas Sarkozy estime "juste" de penser qu'il sera candidat en 2012

Nicolas Sarkozy estime "juste" de penser qu'il sera candidat en 2012

Nicolas Sarkozy estime "juste" de penser qu'il sera candidat en 2012. AFP

Le président français Nicolas Sarkozy considère qu'il est "juste" de penser qu'il briguera un second mandat en 2012, dans un entretien à l'hebdomadaire L'Express à paraître mercredi, dans lequel il est ainsi tout près de confirmer une nouvelle candidature.

Dans cet entretien, Nicolas Sarkozy qualifie d'"homme crédible qui dit des choses justes" son ministre des Affaires étrangères Alain Juppé à propos de déclarations récentes selon lesquelles ce dernier avait estimé que sa candidature était un "secret de polichinelle".

"Cependant, je suis le dernier à pouvoir exprimer quelque désir que ce soit quant à la prochaine élection présidentielle. Je suis président (...), je n'ai pas le droit de me livrer à des calculs si loin d'une échéance qui n'est pas encore dans la tête des Français", poursuit-il dans cet entretien accordé à la veille du quatrième anniversaire de son élection, le 6 mai 2007.

Interrogé sur le moment de l'annonce de son éventuelle candidature, le chef de l'Etat répond qu'il "faudra laisser aux Français un temps suffisant pour faire leur choix". "Dans les deux cas que vous évoquez (fin 2011 ou début 2012, NDLR), les Français auront le temps", ajoute-t-il.

Très affaibli dans les sondages, Nicolas Sarkozy avait indiqué jusqu'à présent qu'il ferait part de ses intentions à l'automne 2011. C'est également à cette période que le nom de son principal concurrent, le candidat socialiste, sera connu, à l'issue d'une primaire.

AFP