AFGHANISTAN

La maison qui abritait Ben Laden remise à la police

La maison qui abritait Ben Laden remise à la police

La maison qui abritait Ben Laden a été remise à la police. EPA

La villa dans laquelle un commando américain a tué lundi Oussama ben Laden dans le nord du Pakistan a été remise par l'armée à la police ce mardi mais restait sous scellés face à une nuée de journalistes qui tentaient d'en apercevoir l'intérieur, selon un responsable policier.

Depuis l'envol des hélicoptères des forces spéciales américaines emportant le corps du chef d'Al-Qaïda dans la nuit de dimanche à lundi, l'armée avait investi les lieux et bouclé ce quartier cossu d'Abbottabad, une ville-garnison à deux heures de route d'Islamabad.

"L'armée a remis le bâtiment à la police" en début d'après-midi "et nous avons déployé une centaine de policiers de plus autour de la villa et des rues alentour", a déclaré Qamar Hayat, un officier de la police d'Abbottabad.

Des centaines de journalistes pakistanais et étrangers ont été autorisés à s'approcher jusqu'au mur d'enceinte de quatre à cinq mètres de haut, coiffé de fils barbelés et percé de trois imposantes portes de fer, scellées au moyen d'autocollants rose sur lesquels étaient gribouillés des signatures.

M. Hayat a simplement décrit l'intérieur de la propriété, une maison comprenant six chambres à coucher selon lui, dont deux maculées de sang.

Au-delà d'un grand jardin, on pouvait apercevoir le pan effondré d'un des murs de la maison tandis que des enquêteurs mesuraient la hauteur de ceux restés debout mais criblés d'impacts de balles et de trous plus larges aux bords noircis. L'une des portes de la demeure était enfoncée.

AFP