Basket

Le Spirou retrouve des couleurs

Le Spirou retrouve des couleurs

Mallet, très pâlot à Alost samedi, s’est montré bien meilleur ce lundi en inscrivant 23 points.

Belga

Évolution du score : 18-15, 37-33, 54-46, 67-61

CHARLEROI : 20/41 à 2 pts, 3/18 à 3 pts, 18/27 lfs, 31 rbs, 21 fts, 10 ass. Weaver 7-8, GOMIS 0-0, Broyles 0-0, HAMILTON 4-0, GREENE 7-0, RIDDICK 0-5, Jadin 0-0, MALLET 14-9, Iarochevitch 0-0, Massot 5-7, Beghin 0-0.

ANVERS : 15/31 à 2 pts, 6/12 à 3 pts, 13/20 lfs, 21 rbs, 23 fts, 3 ass. MOORS 10-6, BIGGS 8-8, WILSON 10-0, ROLL 0-14, Guillemyn 0-0, Mejri 0-0, BROWN 3-1, Mwema 2-0, Rademakers 0-0, Donkor 0-0.

Après la cinglante défaite essuyée à Alost, le Spirou se devait de réagir devant son public. Il a assuré l’essentiel en renouant avec la victoire, mais son niveau de jeu est loin de celui affiché lors de la première partie de la saison. Il en va de même pour Anvers qui se bat avec les moyens du bord. à certains moments, on avait peine à croire que ce match opposait le leader au cinquième de la compétition.

Toujours privé de Wright et de Beghin, Giovanni Bozzi avait changé son fusil d’épaule en alignant d’entrée un pivot spécifique en la personne de Riddick. Charleroi, sous l’impulsion de Greene, s’échappait à 7-1, mais les ex-Carolos Moors et Biggs permettaient à Anvers de renverser la situation et de mener 11-15. L’envie de bien faire était cependant présente, mais tout au long de la rencontre, le Spirou a manqué de régularité. Par séquences, son niveau de jeu atteignait un niveau intéressant, mais chaque baisse de régime donnait l’occasion aux Anversois de recoller au score. Les Sambriens osaient malgré tout beaucoup plus que le week-end dernier en alternant jeux intérieur et extérieur. Massot et Weaver, très discrets à Alost, ont donné l’impression de monter en régime. Le premier surtout se montrait à son avantage en arrachant des ballons au rebond tout en alimentant régulièrement le marquoir. Durant le troisième quart-temps, le Spirou profitait des absences de Moors et de Wilson, tous les deux sifflés à quatre reprises, pour creuser un écart de dix unités par Weaver (54-44). Les Anversois revenaient à 62-59 dans le money time grâce à Roll (3X3), mais Riddick assurait au rebond. Cette victoire acquise au forceps devrait permettre au Spirou de travailler dans une plus grande sérénité. Le malade va mieux, mais il n’a pas encore retrouvé la plénitude de ses moyens. Les retours attendus de Beghin et de Wright ne pourront que bonifier le jeu intérieur et offrir plus de possibilités tactiques. En attendant, il manque une victoire à Charleroi pour être assuré de terminer à la première place. Il pourrait le faire dès ce mercredi contre Liège.¦