Colinet et Saglik sont prêts

Jérôme Colinet, boudé par Albert Cartier, a retrouvé le sourire et se dit prêt pour les six matches du tour final.

BELGA

«?Après les play-off 3 face à Charleroi, on a eu quelques jours de congé qui ont vraiment fait du bien pour évacuer toute la pression. On avait besoin de faire une croix sur ces confrontations-là?» Près de deux semaines plus tard, voilà que se profile déjà une nouvelle compétition à l’horizon des Pandas : un tour final face Lommel, Waasland-Beveren et Mons qu’il faudra négocier en aller-retour mais surtout en fin stratège, tout en composant avec un calendrier ultra-serré. «?Il n’y a pas de tirage idéal, on devra jouer contre les trois équipes et au final, ce n’est pas forcément la meilleure équipe qui passera. La seule chose, c’est que même si on démarre mal, il reste cinq matchs derrière pour se rattraper.?»

Depuis que le calendrier est connu, deux matchs sont unanimement désignés comme les plus déterminants. D’une part, parce qu’il s’agit de la troisième et quatrième journée, et d’autre part, parce que ce sont ni plus ni moins que les favoris de la compétition, soit Mons et Eupen, qui en découdront. Les Montois ne se réjouiront pas de retrouver Eupen et encore moins le jeune Enes Saglik. Le Diablotin (19 ans) a soigné des douleurs musculaires ces dernières semaines et cédé sa place à Colinet, mais il compte bien faire son retour dans l’entrejeu germanophone. D’autant plus pour se mesurer aux Dragons. «?J’avais inscrit le premier but l’an dernier lors du retour face à Mons. C’était le match de la montée qu’on avait gagné 2-1. J’espère qu’on fera pareil cette année, et pourquoi ne pas marquer un but à nouveau. Personnellement, cela reste l’un de mes plus beaux souvenirs depuis que j’évolue en équipe première. On verra bien comment ça se passe cette fois, mais ce qui est certain, c’est qu’on est tous prêts pour aller à la guerre?!?»¦

Tout sur le tirage du tour final et les adversaires d’Eupen à découvrir en page 15.

Pro League