Barcelone : Valdés – Alves, Mascherano, Piqué, Puyol (cap) – Xavi, Busquets, Iniesta – Pedro, Messi, Villa.

Real Madrid : Casillas (cap) – Arbeloa, Albiol, Carvalho, Marcelo – Di Maria, Xabi Alonso, Özil, L. Diarra, C. Ronaldo – Adebayor (ou Benzema)

Arbitre : M. Frank de Bleeckere (Bel)

Après sa défaite à domicile (0-2), le Real Madrid est obligé de prendre tous les risques ce soir au Camp Nou en demi-finale retour de la Ligue des champions.?L’occasion de voir enfin du jeu après les images déplorables de l’aller, seulement sauvées par le sublime solo de Messi?? L’avant-match n’incite guère à l’optimisme, avec la presse des deux camps qui s’agite autour de la désignation de Frank De Bleeckere. Récompense pour notre compatriote en fin de carrière, ou volontaire provocation de l’UEFA??

La présence de Jose Mourinho dans la tribune après son exclusion de l’aller devrait au moins aider à pacifier les débats. C’est d’ailleurs lui qui risque le plus gros après les multiples incidents de mercredi dernier, il sera fixé vendredi après ses «?déclarations inappropriées?», selon l’UEFA, qui, pour le reste, a rejeté hier les plaintes croisées des deux clubs. D’ici là, Mourinho devrait sans doute faire profil bas tout en peaufinant son plan pour tenter l’exploit ce soir. Car c’en serait un, et retentissant, s’il parvenait à passer en finale du 28 mai à Wembley.

Le Barça s’est toujours qualifié après avoir gagné 2-0 le match aller à l’extérieur : six victoires et un match nul au retour. Le Real a été incapable de marquer un but lors de ses trois dernières visites à Barcelone, en Liga : défaites 2-0, 1-0 et 5-0. «?Si une équipe dans le monde a l’habitude d’être héroïque, c’est le Real Madrid, clame le directeur général Jorge Valdano. Personne ne peut nous enlever le droit de rêver. Nous devons croire aux joueurs extraordinaires que nous avons.?»

Mourinho privé de Pepe et de Sergio Ramos, suspendus, devrait dès lors renoncer à son milieu de terrain à trois récupérateurs et remettre un avant-centre. Cela devrait se jouer entre Adebayor et Benzema. Il devra peut-être aussi gérer le cas Cristiano Ronaldo, qui faisait visiblement la tête lundi avant l’entraînement après avoir assisté des tribunes à la défaite contre Saragosse (3-2).

Côté Barça, où l’on «?joue un autre football, attractif et offensif?» (dixit Xavi), Guardiola connaît toujours de sérieux problèmes en défense, Milito ayant rejoint la liste des indisponibles Abidal, Adriano et Maxwell. Mascherano devrait encore épauler Piqué dans l’axe et Puyol occuper le couloir gauche. Comme le Real, Barcelone vient de concéder une défaite inattendue, 2-1 contre la Real Sociedad. Elle a sonné comme un avertissement pour Josep Guardiola. «?Une très bonne leçon avant de recevoir une très bonne équipe qui n’a rien à perdre?», a affirmé le technicien catalan.¦