«?Gagner à Genk ou oublier le titre?»

«?On est capable de gagner à Genk mais aussi au Standard,se persuade Ondrej Mazuch. On a déjà battu Genk à deux reprises cette saison, pourquoi pas une troisième fois?? On ne pourra en tout cas pas perdre vendredi sinon on pourra faire une croix sur le titre. Six points de retard sur Genk, ce serait trop. En fait, la victoire sera impérative car un point ne serait pas suffisant.?»

Mazuch se méfiera tout particulièrement d’Ogunjimi et de Vossen qui ne manqueront pas de tenter de le pousser à la faute. «?Ce sont de très bons attaquants, mais je m’en suis généralement bien sorti contre eux?», dit le Tchèque.

«?Je m’apprête à jouer une finale vendredi à Genk, souligne pour sa part Cheikhou Kouyaté. Si on perd, ce sera fini. Mais si Genk s’incline, il se mettra sans doute à douter. Et, à trois matches de la fin, tout redeviendrait possible. Je m’attends au même genre de match qu’à l’aller en championnat. À l’époque, nous doutions également et nous n’avions pas davantage droit à l’erreur. Nous avions finalement fait la bonne opération du week-end. Mais je me méfie tout particulièrement de Genk qui voudra absolument nous battre au moins une fois cette saison.?»¦

X. Th.

Pro League