Le plus vieux sentier pédestre d’Europe qui relie depuis le IXe siècle le Puy en Velay à la ville de Saint-Jacques de Compostelle en Galice, périple de quelque 800 km, s’affiche maintenant en relief, grâce à la 3D, sur une trentaine de cartes. C’est une PME néo-zélandaise qui a créé sur papier plastifié/indéchirable trente cartes du célèbre Chemin français (connu dans le monde entier sous son nom espagnol El Camino Francés). L’entreprise Geographx est renommée dans le monde anglophone pour la création et production de cartes topographiques en 3D. Elle réalise au départ des données numériques des cartes destinées aux randonneurs qui sillonnent les étendues sauvages des antipodes.

C’est Marc Grossman, le directeur de l’entreprise Camino Downunder qui encadre les Australiens et Néo-zélandais désireux d’entreprendre le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle, qui a eu l’idée de ces cartes en 3D : «?Les cartes-guides que nous utilisions étaient inadéquates, trompeuses et trop nombreuses, explique ce passionné qui a déjà fait le pèlerinage avec son épouse. Il n’y avait sur le marché aucune carte pédestre ciblant les besoins et les attentes des pèlerins et répondant aux questions fondamentales qu’ils se posent tout le long du parcours : où suis-je maintenant?? Combien de kilomètres me reste-t-il à faire avant d’arriver à mon gîte d’étape???».

En 2008, Marc Grossman engage Geographx pour faire un gros travail cartographique des chemins menant à Compostelle. Il a fallu deux ans de recherche et d’essais menés par quatre pèlerins australiens qui ont sillonné toutes les routes du Chemin français en n’utilisant que les cartes en 3D pour mettre au point et finaliser les trente cartes. Elles sont désormais prêtes à l’emploi pour tous les pèlerins qui ambitionnent de relier les Pyrénées à Saint-Jacques de Compostelle.

Chaque carte comporte une page d’accompagnement donnant la liste des hébergements et points de restauration et ne pèse qu’une centaine de grammes. Elles sont réalisées à l’échelle 1/100?000 – un centimètre égal un kilomètre sur les cartes. Il est facile de calculer les distances réelles : les lignes blanches horizontales sont à deux kilomètres de distance précise les unes des autres. Elles n’existent pour le moment qu’en anglais sous-titré en anglais et en espagnol et sont mises en vente sur le site ainsi que dans l’une ou l’autre librairie de Saint-Jean-Pied-de-Port (Pyrénées-Atlantiques). Marc Grossman annonce une nouvelle édition tous les deux ans.¦

www.caminodownunder.com