Nuit blanche pour Jipi 2

Reporters

Rome s'apprêtait ce samedi soir à vivre une nuit blanche. Du moins les centaines de milliers de croyants venus fêter la béatification de leur pape.

Sur des matelas de fortune posés à même le sol, emmitouflés dans des sacs de couchage et serrés les uns contre les autres. Les pèlerins s'endormaient aux alentours de la place Saint-Pierre. Des Alléluia résonnaient encore à la nuit tombée. Les écrans géants retransmettaient partout dans la cité du Vatican la veillée célébrée au Cirque Maxime.

Ils seront vraisemblablement 300.000 à s'agglutiner ce dimanche sur la place Saint-Pierre et dans la longue avenue qui y mène, la via della Concilazione. Les services d'ordre, un peu énervés, avaient samedi soir fermés tous les accès.

"On voulait vivre ce moment"

On croisait assez peu de Belges. Surtout des Polonais, des espagnols et des italiens bien entendu. La génération J-P II (prononcez JIPI 2) était au rendez-vous. De jeunes adultes dans la trentaine aujourd'hui. Ils ont participé aux grands rendez-vous du pape globe-trotter à travers le monde. Les journées mondiales de la jeunesse, en particulier. "C'est le pape de notre jeunesse", lâche Oriane, une Bruxelloise venue avec son mari et leurs cinq enfants. "Dès que j'ai entendu l'annonce de la béatification, j'ai réservé les billets d'avions. On a emmenés nos filleuls aussi. On voulait vivre ce moment."

Des grappes de pèlerins, sac au dos et drapeau au poing, affluaient en prière vers Saint-Pierre ou trouvaient refuge dans des églises aux alentours au moment où Rome s'endormait.

Nos dernières videos