MARIAGE DE KATE ET WILLIAM

Une lune de miel classée secret d'Etat

Dernier sourire pour les photographe la lune de miel reste secret d'Etat. Reporters et AFP

Jordanie, Kenya, île de Lizard, CaraÏbes, voire les Cornouailles ou Balmoral. Les supputations vont bon train pour découvrir le lieu de la lune de miel de Kate et William. Mais la destination reste secret-défense car le Prince garde toujours un profond ressentiment à l'égard des paparazzis. Tout ce que l'on sait, c'est que les Princes ne s'envoleront pas tout de suite: William reprendra son travail de pilote de réserve d'hélicoptère dès lundi.

Au lendemain de leur mariage célébré sous les yeux du monde entier, le prince William et Kate se préparent à une lune de miel dont ils entendent qu'elle reste secret d'Etat, à l'écart des paparazzi un temps accusés d'avoir provoqué la mort de Diana, la mère de William.

Selon une estimation gouvernementale, deux milliards de téléspectateurs dans 180 pays ont regardé les noces fastueuses tenues vendredi à Londres, scrutant les moindres faits et gestes du duc et de la duchesse de Cambridge, nouveaux titres du couple. Mais, après la soirée dansante au palais de Buckingham qui s'est prolongée jusqu'aux petites heures du matin samedi, les jeunes mariés tiennent à ce qu'on les laisse apprécier en paix leur lune de miel.

Rien n'a donc filtré du calendrier ni de la destination. On sait seulement que le prince William, pilote d'hélicoptère de secours dans la Royal Air Force, a obtenu une permission de deux semaines avant de devoir rejoindre sa base sur l'île d'Anglesey, dans le nord du pays de Galles où les jeunes mariés vont vivre les premières années. Même Kate ignorerait où son mari va l'emmener, assurent certains médias.

Lizard, Jordanie, Kenya ou... Cornouailles?

En l'absence d'informations, la machine à "gossips" (potins) s'est à nouveau emballée. William et Kate devraient partir ce samedi "pour un endroit chaud et ensoleillé" où ils peuvent "se détendre totalement et en privé", a indiqué une source proche de la famille au quotidien The Daily Mail.

La Jordanie est l'une des destinations les plus citées : une excursion privée aurait été réservée, notamment sur le site antique de Pétra. Kate aurait gardé un bon souvenir des deux ans qu'elle a passés dans le pays, étant enfant. Mais la proximité de la Syrie, déstabilisée par des manifestations réprimées dans le sang, pourrait rendre ce choix délicat.

Ont également été évoqués l'île paradisiaque de Lizard, non loin de la Grande Barrière de corail, en Australie; le Kenya, où le prince a demandé la main de Kate, ainsi que les Caraïbes, que le couple fréquente régulièrement.

Dans un souci d'éviter de choquer, en cette période d'austérité et de crise économique, le couple pourrait également privilégier une destination britannique, au moins pour une partie de la lune de miel, comme Balmoral, résidence écossaise de la reine Elizabeth II, ou les îles Sorlingues, en Cornouailles.

Mais "le plus important est qu'ils voudront que leur intimité soit préservée", souligne un conseiller de la famille royale. "Nous savons qu'une meute de photographes attendent de savoir où ils iront".

Pacte avec les paparazzis

Le prince garde un profond ressentiment contre les paparazzi, un temps accusés d'avoir provoqué l'accident de voiture qui a provoqué la mort de sa mère Diana, à Paris en 1997. William, qui n'avait que 15 ans lors du décès de la "princesse du peuple", avait été propulsé devant les caméras de la planète entière à l'occasion des funérailles: difficile de trouver entrée plus tragique dans le monde médiatique pour un adolescent timide.

Son père, le prince Charles, avait scellé un pacte avec la presse, pour que cesse l'hystérie médiatique autour de son divorce puis de la mort de Diana: vous laissez tranquille William et son frère Harry mais en échange, on vous accorde des interviews et des séances de photos officielles.

"Le prince va escompter que les médias respectent ses souhaits", avertit Peter Hunt, expert de la royauté à la BBC. Et pour ce faire, il est prêt à recourir à la loi. "Se souvenant des expériences de sa mère dans les mains des paparazzis, William estime qu'il a la loi de son côté. Les vacances du couple vont représenter un premier test", ajoute l'expert.

Le couple a quitté le palais de Buckingham en hélicoptère samedi en fin de matinée.

AFP

Nos dernières videos