ENVIRONNEMENT

Rente nucléaire : les Verts s'étonnent du mode de calcul de la BNB

Rente nucléaire : les Verts s'étonnent du mode de calcul de la BNB

Olivier Deleuze et les Verts s'étonnent du mode de calcul de la BNB. Reporters

La Banque nationale de Belgique (BNB) estime le montant de la rente nucléaire à 809 à 951 millions d'euros, ont indiqué ce mardi les partis écologistes, à la veille de la publication de l'étude sur "la rente de rareté nucléaire belge" réalisée par la BNB, tout en s'étonnant du mode de calcul utilisé et réclamant des auditions au parlement.

Les partis Ecolo et Groen! se fondent sur une présentation que la BNB a faite à plusieurs cabinets ministériels et que les Verts ont pu se procurer, précisent-ils dans un communiqué.

La rente nucléaire représente, selon la BNB, les bénéfices réalisés par les producteurs belges d'énergie nucléaire - Electrabel et SPE-Luminus - grâce à la production d'électricité bon marché dans les centrales nucléaires déjà amorties.

Les estimations variaient largement selon les sources. Electrabel en chiffrait le montant à 742 millions d'euros, alors que la Commission de régulation de l'électricité et du gaz (CREG) avait évoqué un montant de 2,28 milliards d'euros. Le gouvernement a dès lors demandé à la BNB d'en faire une évaluation objective.

Si la fourchette citée par les écologistes pour l'année 2007 s'avère correcte - et elle affine des chiffres déjà évoqués dans la presse -, elle est plus proche des montants évoqués par Electrabel que ceux de la CREG.

La BNB ne se prononce toutefois pas sur la hauteur, les modalités et la finalité de la taxe que le gouvernement compte imposer aux producteurs d'électricité nucléaire.

Jusqu'à présent, ils devaient payer chaque année une somme de 250 millions d'euros, qu'ils jugent trop élevée.

L'étude de la BNB sera examinée mercredi matin par le Conseil des ministres restreint, puis publiée sur le site web de la Banque nationale, a promis ce mardi le Premier ministre Yves Leterme.

Les écologistes jugent toutefois, dans leur communiqué "étonnante" la méthode utilisée par la BNB pour réaliser ce rapport.

"Il est en effet particulièrement curieux que la Banque nationale ait uniquement utilisé dans son calcul de la rente, le prix de vente de l'électricité aux plus grands consommateurs, soit aux grandes entreprises", expliquent le chef de groupe Ecolo-Groen! à la Chambre, Olivier Deleuze, et le député Kristof Calvo (Groen!).

"Si la banque nationale reconnait dans son rapport qu'il lui est techniquement impossible d'estimer le prix de vente moyen d'un mégawatt nucléaire, son choix face à cette contrainte de baser son estimation des bénéfices du secteur nucléaire sur les seuls prix de vente aux grands consommateurs est loin d'être innocent", dénoncent-ils.

Pour les Verts, il est en effet "improbable que 55% de l'électricité produite par les centrales nucléaires belges soient uniquement consommés par les grands consommateurs et pas par le citoyen qui paie pourtant plus cher son électricité aux producteurs".

Les écologistes souhaitent que le parlement puisse organiser au plus vite des auditions de la Banque nationale et de la CREG.

Pour Ecolo et Groen! , le rapport de la banque nationale constitue en effet "un nouvel élément" dans les discussions sur la rente nucléaire mais ne signifie absolument pas la fin du débat sur les bénéfices indus par le secteur nucléaire.

Belga

Nos dernières videos