Alberto Contador à la découverte du Giro

Contador a reconnu deux étapes de montagne du Giro 2011. EPA

Alberto Contador a fait l'impasse sur Liège-Bastogne-Liège suite à un refroidissement. Mais il n'est pas resté inactif puisqu'il a profité du week-end pour aller reconnaître les 13e et 14e étape du Giro, très montagneuses, auquel il devrait participer du 7 au 29 mai.

Le triple vainqueur espagnol du Tour de France, Alberto Contador, a profité du week-end pascal pour reconnaître deux des plus dures étapes de montagne du Tour d'Italie, qui se déroulent pour partie en Autriche.

L'Espagnol, vainqueur du Tour d'Italie en 2008, a prévu de disputer le 94e Giro, du 7 au 29 mai, mais il attend le verdict du Tribunal arbitral du sport (TAS) après la décision de la fédération espagnole de le blanchir de son contrôle antidopage positif du Tour de France 2010.

Alberto Contador, qui avait renoncé à disputer dimanche la "classique" Liège-Bastogne Liège en raison d'un refroidissement, s'est particulièrement intéressé pendant le week-end aux 13 et 14es étapes du Giro, dans les Alpes autrichiennes et carniques.

La 13e étape, le 20 mai, se termine avec une arrivée au sommet du col du Grossglockner, à 2.400 m d'altitude, et la 14e, une étape-clé, va de Lienz, en Autriche, au redoutable Monte Zoncolan (1.750 m) en passant par le Monte Crostis (2.251 m), pour la première fois au programme du Giro, et avec un total de cinq sommets à franchir.

Au sommet du Monte Zoncolon, Alberto Contador a estimé lundi que "la partie la plus difficile des deux étapes de montagne sera la descente du Monte Crostis, avec de la pierraille et une pente très abrupte", parfois avec un dénivellement de 18%.

Avec Belga