André-Joseph Léonard: "Un ton de vacancier insupportable"

André-Joseph Léonard: "Un ton de vacancier insupportable"

Belga

Alors qu'il avait annoncé qu'il réagirait à Pâques au sujet de l'interview accordée à VT4 par Roger Vangheluwe l'archevêque de Malines-Bruxelles, André-Joseph Léonard, a donné une interview à nos confrères de la RTBF.

André-Joseph Léonard a accordé un entretien à la RTBF pour revenir sur l'affaire Roger Vangheluwe. L'archevêque de Malines-Bruxelles est revenu surtout sur le moment inopportun de cette interview alors que Rome venait de lui imposer une cure de silence.

Un ton de vacancier

"Je n'ai vu qu'une partie de l'émission mais il était inconvenant de prendre la parole aussi longuement sur un ton de vacancier détendu. Avec un tel sourire (...) je ne comprends pas qu'il ait accepté de devenir évêques avec de tels cadavres dans le placard"".

Le journaliste est revenu aussi sur une éventuelle sanction de l'église. Mais selon Mgr, la démission de Roger Vangheluwe est déjà en soi une terrible sanction. "Etre mis à la porte du jour au lendemain c'est une sanction grave et cela sans pouvoir dire au revoir à ses proches. Etre obligé de vivre à l'écart aussi c'est terrible. 

Par ailleurs Mgr Léonard a tenu à préciser que perdre l'état clérical a des avantages mais aussi des inconvénients. "Il deviendrait un électron libre sur lequel on ne peut plus exercer de contrôle".

En ce qui concerne le silence reproché à Mgr Léonard. L'archevêque réfute être resté silencieux. Il juge avoir fait passer son message pendant les célébrations précédant Pâques.

Le journaliste de la RTBF lui a demandé un bilan de sa première année comme primat de Belgique et Mgr a semblé satisfait . "Dès 2010, bien avant que l'affaire Vangheluwe ne soit révélée,  nous avons fait appel à la transparence. Il a permis à des centaines de victimes de s’exprimer"

Nos dernières videos