Vangheluwe: l'archevêque Léonard se borne à qualifier l'interview de "choquante"

Vangheluwe: l'archevêque Léonard se borne à qualifier l'interview de "choquante"

Belga

Alors qu'il avait annoncé qu'il réagirait à Pâques à l'interview accordée à VT4 par l'ancien évêque de Bruges Roger Vangheluwe, qui a reconnu en direct avoir abusé d'un deuxième neveu, l'archevêque de Malines-Bruxelles, André-Joseph Léonard, s'est borné à qualifier l'interview de "choquante".

"Lors de la messe des Rameaux à Louvain-la-Neuve et à Malines, lors du poignant chemin de croix à Koekelberg et à chacune des messes chrismales, à Malines, à Bruxelles et à Nivelles, j'ai évoqué, une fois de plus, les scandales qui ont éprouvé récemment l'Eglise de Belgique et ravivé les blessures des victimes, le dernier de ces scandales étant l'interview choquante accordée à une chaîne de télévision, le 14 avril dernier, par l'ancien évêque de Bruges. Je n'y reviens plus dans cette homélie de Pâques", a déclaré l'archevêque durant la messe de Pâques à la cathédrale des Saints-Michel-et-Gudule.

André-Joseph Léonard a préféré se réjouir de la contribution de l'Eglise de Bruxelles à la bonne entente communautaire.

Vendredi, durant le chemin de croix organisé à Koekelberg, un des cris de douleur poussés à chaque étape du chemin est en effet venu des communautés flamande et francophone réunies.

"L'Eglise de Malines-Bruxelles n'a de leçons à donner à personne, mais elle est heureuse et fière de montrer que, aujourd'hui encore, il est possible en Belgique de respecter la langue et d'aimer la culture de ses voisins et de fraterniser en profondeur", a-t-il souligné.

Belga

Nos dernières videos