FOOTBALL - D1

Charleroi s'incline face à Eupen et descend en Division 2

Les supporters pourront-ils pardonner cette descente aux enfers au président Bayat? Pas sûr, à en juger les nouveaux chants Anti-Bayat. Belga

Malgré un dernier rush du désespoir, Charleroi n'a obtenu qu'un nul (2-2) insuffisant pour espérer remporter les PO3. C'est donc Eupen qui disputera le tour final de D2.

5 entraîneur, 46 joueurs utilisés!

Deux chiffres pour résumer la saison de Charleroi: 5 entraîneurs différents (Mathijssen, Laszlo, Balog (intérim), Kovac, Peruzovic) et 46 joueurs utilisés. Ces deux chiffres montrent à quel point le club carolo était instable (encore plus que les précédentes saisons) lors de cet exercice 2010-11.

Pourtant, à l'entame des PO3, les Zèbres étaient motivés, mais Eupen l'était encore plus.

Eupen disputera le tour final

Le club germanophone, qui aurait certainement mérité de terminer plus haut que sa 15e place, a su gagner le droit de participer au tour final de D2. Il a prouvé sa supériorité durant ses PO3. Notamment lors de ses deux matches à domicile, lorsque, mené au score, il a su renverser la vapeur. On pense notamment au dernier match. Charleroi menait 0-2, jouait bien, mais une rencontre dure 90 minutes. Et au final, le score affichait 4-2 pour les locaux...

C'est le match de la semaine passée, qui a plongé Charleroi en D2. Une chose qui ne lui était plus arrivé depuis la saison 1985-86! Les supporters pourront-ils pardonner cette descente aux enfers au président Bayat? Pas sûr, à en juger les nouveaux chants Anti-Bayat.

C'était 0-2 à la 90e...

Au vu du score (2-2), les hommes de Peruzovic peuvent avoir des regrets. Mais au vu de l'évolution du score (c'était 0-2 à la 90e), Charleroi n'a eu que ce qu'il mérite. Trop imprécis devant le goal, une possession du ballon mais peu souvent traduite par des actions de buts.

Après plusieurs saisons difficiles, à se battre contre la relégation, le peuple wallon – mais surtout les supporters carolos – espèrent que la saison prochaine sera sous de meilleurs auspices.

Revivez le fil de la rencontre

Le match a débuté. Voici la composition des équipes:

Arbitre: M. Delacour

Score: 0-1 (74e Obradovic); 0-2 (81e Obradovic) 1-2 (91e Kumedor) 2-2 (92e Biton).

Charleroi: Dzodzo, Martos, Ohayon, Dzinic, Signorino, Aarab (58e Kumedor), Kaya, Cordaro (62e Gueye), Losada, Cahalon (70e Serwy), Biton.

Eupen: Werner, Colinet, Zukanovic, Panizzolo, Iandoli, Alex, Vinamont, Milicevic, Lepiller (80e Saglik), Chavarria, Jefferson (57e Obradovic).

Losada, le maître à jouer argentin, est titularisé pour la première fois en PO3. Dzodzo, le gardien carolo, est devenu le 46e joueur utilisé par Charleroi cette saison, mais c'est aussi le cinquième portier différent pour les Zèbres. Vandenbergh (Eupen), peu en verve les dernières semaines, est assis sur le banc. 

Après dix minutes de jeu, Charleroi met la pression sur le but eupenois.Mais cela ne se concrétise pas encore en occasion franche. Vinamont (Eupen) a été averti.

Les Carolos font bien circuler le ballon dans le milieu de terrain. Les Zèbres tentent des tirs lointains, mais cela manque de précision. Losada, qui a laissé traîner le pied, s'est vu avertir par M. Delacour. Un bristol jaune, synonyme de suspension pour l'Argentin en cas de cinquième match.

Le match est assez pauvre pendant cette première demi-heure. Il y a bien quelques centres qui arrivent devant les buts de Dzodzo et Werner, mais rien de bien dangereux. Jefferson, de la tête, n'a pu trouver le cadre. Les Zèbres réclamaient un penalty pour une faute sur Cahalon, mais l'arbitre de la rencontre n'a pas bronché.

Cordaro, excentré sur le côté gauche, a obligé Werner à la détente au premier poteau. Kaya, sur un long ballon, a trouvé le même Cordaro, mais le petit médian belge a eu du mal à mettre de la force dans sa tête. Lepiller, d'un long coup franc flottant, n'a pas inquiété le portier carolo.

C'est la mi-temps au Mambourg. Il reste seulement 45 minutes à Peruzovic pour trouver la faille dans l'équipe eupenoise. Sinon, cela sera direction D2 pour Charleroi!

C'est reparti! Pas de changement à signaler. 

Dans l'axe du but, Milicevic décoche une frappe qui passe peu à côté des cages de Dzodzo. 57e: Jefferson cède sa place à Obradovic.

58e: Kumedor remplace Aarab. 

On est à l'heure de jeu, et les Carolos ne trouvent toujours pas la faille...
Biton, lancé dans l'axe du but, frappe au premier poteau mais Werner est attentif. C'était chaud pour Eupen!

62e: Cordaro laisse sa place à Gueye. Le changement est assez surprenant, tellement le milieu carolo a apporté de par sa bonne mentalité sur le terrain. Il est sorti furieux, ne serrant ni la main à son coéquipier, ni la main à son entraîneur.

Colinet, décalé sur la gauche, frappe sur la droite de Dzodzo. Le gardien slovène dévie en corner.

Les supporters des Zèbres entonnent déjà un chant "Merci Bayat" assez ironique... 

70e: Cahalon laisse sa place à Serwy. Le jeune carolo avait inscrit son premier but en D1 face à... Eupen. Dans la foulée, Martos s'essaye au but mais son envoi est trop enlevé. Pour l'instant, les Pandas gagnent le droit de participer au tour final, puisque le club germanophone n'a besoin que d'un point pour devancer Charleroi.

Petite parenthèse: dans les PO1, le leader, Genk, domine Gand. (3-0). Töszer, Vossen et Kennedy sont les buteurs.

Catastrophe pour les Carolos! Obradovic vient d'ouvrir la marque (74e)! Chavarria centre sur la tête d'Obradovic, rentré quelques minutes auparavant. Encore un changement gagnant pour Danny Ost. Dans la foulée, Losada se retrouve en position idéale pour égaliser, mais sa frappe n'est pas cadrée.

Charleroi a neuf orteils en D2. Il ne se crée que peu d'occasions, et même quand il arrive en position idéale, il n'arrive pas à conclure. 

Il reste dix minutes à jouer. Serwy, qui s'était enfoncé dans le rectangle eupenois, se fait arrêter par un tacle par derrière (fautif?), mais M. Delacour ne siffle rien. Kaya vient d'être averti.

80e: Obradovic signe l'arrêt de mort de Charleroi. 0-2! Quelle superbe frappe! Le match est arrêté par M. Delacour, vu que les supporters carolos deviennent menaçants. Certains essayent de forcer les barrières de sécurité. La police se doit d'intervenir.

Le point sur les autres matches:
Genk - Gand 3-0; Cercle - Malines 3-1; Lierse - Saint-Trond 1-1; Westerlo - G. Beerschot 1-0

Alessandro Cordaro, sorti en cours de jeu, essaye de venir calmer ses supporters. Il reçoit également l'aide de... Super Zèbre, la mascotte du club.

Les joueurs reviennent sur le terrain. En espérant que la fin du match puisse se dérouler sans accroc...

Gueye, idéalement placé dans l'axe, reprend bien de volée, mais Werner est une fois de plus à la bonne place. Kaya tente sa chance à son tour, mais toujours pour le même résultat.

88e: Milicevic laisse sa place à Espinal

91e: Kumedor réduit la marque. Il faut encore deux buts aux Carolos... et dans la foulée, Biton égalise! 2-2!

C'est terminé! Malgré un dernier rush de Charleroi, c'est fini... Direction D2 pour le club d'Abbas Bayat.