L'ex-député FN Charles Petitjean acquitté

Petitjean acquitté. Reporters

L'ex-député FN Charles Petitjean, poursuivi pour harcèlement moral et sexuel, a été acquitté par le tribunal de Charleroi.

Le tribunal correctionnel de Charleroi a acquitté vendredi l'ex-député FN Charles Petitjean, poursuivi pour des faits de harcèlement sexuel dont aurait été victime une ancienne attachée parlementaire. Ancien secrétaire général du FN, Patrick Sessler a également été acquitté dans le dossier de mise à disposition illégale de la même attachée.

Pour l'accusation, il y avait bien eu harcèlement, et Charles Petitjean avait, à l'époque, menacé la jeune femme de lui faire perdre son emploi si elle ne répondait pas à ses avances. De même, il y avait bien eu mise à disposition illégale de la même personne, puisqu'elle avait été engagée par Charles Petitjean, avant d'être mise au service de Patrick Sessler.

La défense de Petitjean avait fait valoir qu'il n'existait aucune preuve directe des faits de harcèlement. C'est ce qu'a retenu le tribunal, qui note qu'il n'y a au aucun témoin direct des faits avancés par l'ancienne attachée parlementaire.

Le jugement évoque aussi l'existence d'appels téléphoniques donnés par la jeune femme à Charles Petitjean.

De même, il n'y a pas de preuve d'un quelconque chantage à l'emploi.

Pour ce qui concerne la mise à disposition illégale, le tribunal retient que l'attachée n'a pas été mise à disposition de Patrick Sessler mais bien du FN, et qu'elle a, de ce fait, exercé des fonctions qui consistaient à collecter des signatures, tant pour Charles Petitjean que pour d'autres candidats. En l'utilisant ainsi, Patrick Sessler s'est donc limité à l'employer comme d'autres militants dans le cadre de ses fonctions de responsable du parti, et non pas à titre personnel.

Charles Petitjean et Patrick Sessler sont ainsi tous deux acquittés de l'ensemble des préventions qui leur étaient reprochées.

Belga