La chaîne flamande VTM a retrouvé la trace de Roger Vangheluwe à La Ferté-Imbault en France. Un journaliste s'est rendu dans la petite communauté religieuse "Magdala Fraternités de Jérusalem" dans le Loir-et-Cher afin d'obtenir de nouvelles déclarations de la part de l'ancien-évêque.

On s'en doute l'accueil n'a pas été des plus joyeux lorsque Roger Vangheluwe a vu entrer un journaliste accompagné de son cameraman dans la petite communauté religieuse "Magdala Fraternités de Jérusalem" de la Ferté-Imbault près de Bourges. Un lieu qui n’accueille pas plus d'une douzaine de résidents.

Car si on savait que l'ancien évêque était en France, la plus grande discrétion était de mise sur son lieu de résidence. On savait juste qu'il devait y rencontrer un psychologue.

Sur la vidéo de VTM, on peut voir que l'ancien-évêque est déstabilisé par cette visite surprise. Il refuse de parler et déclare qu'il s'agit d'une propriété privée. 

La mère supérieure accepte toutefois de parler aux journalistes.  Si cette dernière est au courant de certains faits, elle ne semble pas se rendre compte de la gravité des faits.

Un disciple de la communauté affirme même que Roger Vangheluwe est selon lui "un saint". "Il a fait des erreurs comme tout le monde mais comparé à un criminel qui est en prison ce n'est pas grave".

Après avoir tenté de chasser les journalistes, Roger Vangheluwe a toutefois accepté de fournir une nouvelle interview.Si on n'apprend rien de plus que la précédente interview donné par VT4, Roger Vangheluwe affirme qu'il ne regrette pas sa démarche de jeudi soir. Il pense même avoir rendu services aux victimes en reconnaissant ses fautes. 

Du côté du monastère, on laisse entendre que ce tapage médiatique n'est pas du goût de la communauté et il n'est pas certain qu'il puisse y rester.

Découvrez la vidéo:

Nos dernières videos