Vangheluwe reconnaît avoir abusé de deux neveux

Reporters

Roger Vangheluwe brise le silence et passe aux aveux. L'ancien évêque de Bruges reconnaît avoir abusé sexuellement de deux de ses neveux. "Cela n'avait rien à voir avec la sexualité", tente-t-il de se défendre.

Roger Vangheluwe s'est exprimé dans l'émission "Vlaanderen Vandaag" de la chaîne flamande VT4. L'ancien évêque de Bruges exprime ses regrets dès le début de l'interview. Il s'explique ouvertement sur les abus à l'encontre de ses deux neveux, actes qui se sont poursuivis pendant treize années pour l'un des garçons, moins d'un an pour le second.

"Cela n'avait rien à voir avec la sexualité. Je me suis souvent occupé d'enfants et je n'ai jamais ressenti la moindre attirance. C'était de l'intimité qui s'installait".

L'ancien évêque a ajouté qu'il n'avait jamais considéré quel impact pouvait avoir ses actes. "Je n'étais pas conscient que cela avait un tel impact sur mon neveu. Je croyais qu'il s'agissait de choses superficielles".

Il a souligné qu'il avait versé plusieurs millions de francs à la victime, précisant qu'il ne s'agissait pas d'une manière d'obtenir son silence.

Roger Vangheluwe nie par contre avoir abusé d'une nièce.

Il a ajouté que le cardinal Danneels n'était pas au courant des faits avant que la victime n'en fasse état.

L'évêché de Bruges se dit abasourdi
"Nous sommes totalement surpris, sans voix, abasourdi après avoir regardé l'interview de Monseigneur Vangheluwe", a réagi ce jeudi soir la porte-parole de l'évêché de Bruges, Doenja Van Belleghem, estimant qu'il n'est pas opportun de la part de Roger Vangheluwe de s'exprimer en public à ce sujet et que cela n'aide pas l'Eglise.
De son côté, la Conférence des évêques de Belgique n'a pas souhaité faire de commentaires. "Nous avons décidé de ne pas faire de commentaires. Nous devons d'abord laisser cela décanter", a déclaré son porte-parole.

Avec Belga

Nos dernières videos