BRUXELLES

Meurtre de Kitty: Noureddine Cheikhni, Galip Kurum et Hassan Iasir condamnés à 30 ans de prison

Meurtre de Kitty: Noureddine Cheikhni, Galip Kurum et Hassan Iasir condamnés à 30 ans de prison

Belga

La cour d'assises de Bruxelles a condamné, mardi soir, Noureddine Cheikhni, Gakip Kurum et Hassan Iasir à 30 ans de prison.

La cour et le jury d’assises de Bruxelles-Capitale ont permis aux trois accusés d’échapper à la réclusion criminelle à perpétuité, en raison de l’absence d’antécédent criminel dans leur chef. En effet, ils n’avaient jamais encore été jugés en assises. La peine est la même pour chacun : 30 ans de réclusion criminelle.

L’arrêt prononcé mardi soir relève que Noureddine Cheikhni avait présenté ses excuses pour un hold-up à Roux qu’il avait avoué, ainsi que pour un recel de voiture. Cependant, il avait déjà reçu de sérieux avertissements de la justice hennuyère, dont une peine de 6 ans de détention effective pour un hold-up, et il n’a manifesté aucune volonté d’amendement en participant au massacre de Lot.

La même remarque a été adressée à Galip Kurum puisqu’il a également été condamné à 6 ans avec Cheikhni pour le même braquage de la poste de Lodelinsart. Son profil psychologique est qualifié de « borderline » mais la facilité avec laquelle il passe à l’acte le rend très dangereux, surtout compte tenu de son caractère influençable.

Enfin, pour Hassan Iasir, la cour et le jury ont une nouvelle fois répété qu’il était lui aussi en état de récidive et que, malgré ses capacités intellectuelles très développées, il privilégiait systématiquement la recherche de plaisirs égoïstes, avec un profond mépris pour les règles élémentaires de vie en société et pour l’intégrité physique d’autrui. Il n’a jamais manifesté la moindre empathie pour les victimes.

Cette dernière audience s’est déroulée dans le calme, comme toutes les autres, au cours de ces six semaines de procès. Les efforts déployés pour la sécurité n’avaient jamais atteint un tel point d’orgue dans la capitale.


Proches soulagés mais pas heureux du verdict

 

Les parties civiles au procès sur le meurtre de la policière Kitty Van Nieuwenhuysen étaient soulagées que les trois coupables, Noureddine Cheikhni, Galip Kurum et Hassan Iasir, soient condamnés à 30 ans de prison.

Le collègue de Kitty, Peter Van Stalle, et la victime du home-jacking, Ismaël Saccoor, vont pouvoir vivre avec ce verdict.

Les parents de la jeune policière étaient, eux, un peu déçus que le trio n'ait pas été condamné à perpétuité. "Nous avons des sentiments mitigés", a indiqué le père de Kitty, Johan Van Nieuwenhuysen. "Nous espérions une réclusion à perpétuité. Nous allons en tout cas tout faire pour empêcher que ces hommes puissent être libérés à la première occasion et nous espérons que le tribunal d'application des peines réfléchira à deux fois avant de les relâcher dans la société. Nous ne pouvons pas être heureux (avec un tel verdict, NDLR) mais personne n'est heureux lors d'un procès en assises."

Belga