BELGIQUE

Héberger ses parents malades ou dans le besoin, êtes-vous partant?

Héberger ses parents malades ou dans le besoin, êtes-vous partant?

Reporters

Si les parents se montrent quelque peu solidaires des enfants, l'inverse est nettement moins vrai si l'on en croit l'enquête sur la "solidarité intergénérationnelle" réalisée auprès de 1.000 Belges. Seul 1 Belge sur 10 est disposé à héberger ses parents malades ou dans le besoin. Et vous, comment réagissez-vous? Participez à notre sondage ci-dessous.

Voilà des résultats qui en suprendront plus d'un. Selon une enquête publiée mardi par Delta Lloyd Life, 61% des personnes interrogées ne souhaitent pas héberger leurs parents malades ou dans le besoin et seuls 11% des Belges sont disposés à accueillir leurs parents.

"Nous pouvons voir ces résultats sous un angle positif et en déduire qu'1 Belge sur 10 est disposé à héberger ses parents malades ou dans le besoin. Malheureusement, les chiffres sont éloquents et lorsqu'on est âgé, il vaut mieux garder suffisamment de moyens de côté pour faire face à cette situation éventuelle", commente Laurent Winnock, porte-parole du groupe ayant effectué ce sondage.

A la question de savoir si les enfants doivent aider financièrement leurs parents s'ils sont malades ou dans le besoin, 57% des sondés sont résolument contre. Un pourcentage qui atteint même 64% dans la partie néerlandophone du pays.

Les seniors ont néanmoins le droit de profiter de la vie: à peine 3% des sondés estiment qu'ils doivent être parcimonieux avec leur argent afin de garantir un héritage.

En outre, 55% des répondants dont un des enfants a 18 ans ou plus pensent que leurs enfants ne s'attendent pas à hériter de l'argent ou des biens immobiliers.

Enfin, une personne interrogée sur cinq ayant des enfants préférerait déjà laisser ses (petits-)enfants profiter de son patrimoine maintenant plutôt que d'attendre son décès. 44% ne sont pas d'accord et souhaitent garder la mainmise sur leur patrimoine. "Mais lorsqu'on leur demande s'ils seraient disposés à donner de l'argent à leurs enfants s'ils en avaient besoin, 41% répondent par l'affirmative".

Avec Belga

Nos dernières videos