Dingue! La Biebermania a littéralement envahi la Belgique hier soir au Sportpaleisd’Anvers. Des milliers de fans et leur maman étaient au rendez-vous.

Dans l’après-midi, déjà, les fans (essentiellement des adolescentes en furie) s’affolaient devant la salle de spectacle flamande. «On était même là depuis tôt ce matin, s’esclaffe Julie, une jeune fille folle de son idole. J’adore ses chansons. Il est trop cool et surtout trop trop beau! »

Dans la foule, ça hurle, ça crie, les midinettes scandent sont nom jusqu’à en perdre la voix : « Justin, Justin, Justiiiin ! » Et au milieu de ces cris hystériques de centaines de filles toutes de mauve vêtues (la couleur fétiche de Justin Bieber) et souvent même avec un petit coeur sur chaque joue, on distingue des calicots à son effigie. « Justin, on t’aime ! », « Puis-je devenir ta One less lonely girl?» Entendez : Une fille moins solitaire, en référence à l’une de ses chansons sur laquelle il invite une fan à venir sur scène.

«Je n’en reviens toujours pas ! »

Pour celles qui n’auront pas cette chance, il reste encore les gagnantes de concours qui ont eu le privilège de pouvoir rencontrer la star en chair et en os. C’est le cas de Marie, 14 ans et ses copines qui, à peine sorties de la pièce où elles ont pu rencontrer la star pendant… une minute trente (!), lâchent la pression d’un cri si perçant qu’il aurait pu s’entendre de l’autre côté de la Belgique.« Je n’en reviens toujours pas de l’avoir vu en vrai… C’était la folie ! »

La jeune fille, rouge pivoine, a du mal à contenir ses émotions. « Il avait une heure de retard, c’était chaud mais il est tellement génial ! Il est plus petit que je ne le pensais, mais il est super-gentil et il fait attention à tout le monde. Mes copines n’étaient même pas sur la liste des gagnantes et ils les as gentiment laisser passer. J’ai presque envie de pleurer tellement c’était trop beau! » Bref, elles n’ont d’yeux que pour lui.

En famille ou avec leurs copines, elles sont venues des quatre coins de la Belgique, pressées de voir la star de près. «Malgré les examens, il fallait venir ! », s’exclame une mère toute aussi fan du nouveau phénomène de la pop que sa fille. C’est sur, avant même d’entamer son concert à guichet fermé, Justin Bieber avait enflammé le Sportpaleis d’Anvers. Et la Biebermania n’est pas prête de s’arrêter.