F1

Le GP de Bahrein pourrait se dérouler en novembre, selon Ecclestone

 Le GP de Bahrein pourrait se dérouler en novembre, selon Ecclestone

Le Grand Prix pourrait être reporté à cause des troubles politiques actuels. Reporters

Le grand argentier de la Formule 1, Bernie Ecclestone, a évoqué jeudi l'idée que le Grand Prix de Bahrein, annulé en raison de troubles politiques dans le pays, se déroule en novembre.

"J'espère que la situation va s'apaiser et que nous trouverons un créneau plus tard dans l'année, a déclaré Ecclestone, 80 ans, à la BBC. Nous allons voir ce que nous pouvons faire, comment nous pouvons arranger les choses. Peut-être pouvons nous le mettre à la place du Brésil (dernier Grand Prix de la saison, fin novembre) ou quelque chose comme ça."

Ecclestone, qui a précisé que la décision serait prise mardi après une réunion de la Fédération internationale de l'automobile (FIA) à Paris, a écarté le mois d'août, où les dates libres sont beaucoup plus nombreuses, pour la tenue du GP du Bahrein: "Oubliez août. 40 degrés, c'est trop chaud pour des spectateurs dans une tribune."

Le royaume de Bahreïn a renoncé à organiser le Grand Prix, prévu pour le 13 mars sur le circuit de Sakhir en ouverture de la saison de F1, à cause des manifestations populaires contre le pouvoir en place.

Le Britannique a par ailleurs réitéré son idée d'introduire de la "pluie artificielle" sur les circuits utilisant un arrosage automatique afin de donner un défi supplémentaire aux pilotes: "A certains moments de la course, il pleuvra, peut-être plus d'une fois. C'est un peu plus qu'un système d'arrosage automatique."

Belga

Nos dernières videos