Libye

L'ambassade belge en Libye va enquêter sur la provenance des armes

La Région wallonne va demander ce lundi à l'ambassade belge à Tripoli de vérifier que les armes utilisées pour réprimer les émeutes ne sont pas celles de la FN.

La répression dans le sang de la révolte du peuple libyen contre Kadhafi se fait-elle avec des armes wallonnes?

Rudy Demotte, le ministre président de la Région wallonne se veut rassurant. Mais ne veut prendre aucun risque. Voilà pourquoi il a pris contact dès ce lundi avec l'ambassadeur belge en Libye. Il demandera au diplomate de prendre toutes les dispositions afin de vérifier que les armes utilisées contre le peuple libyens ne sont pas celles vendues par la FN suite à la licence d'armes octroyée par la Région en 2009.

Selon Demotte, le contrat passé avec la Libye in tempore non suspecto alors qu'elle s'était refait une virginité aux yeux de la communauté internationale, contient une clause particulière: le certificat d'usage final. Concrètement, la Libye s'est engagée à n'utiliser les armes wallonnes que dans le cadre de son mandat de l'ONU de sécurisation du couloir du Drafour.

S'il s'avérait que Khadafi a utilisé les armes de la FN à d'autres fin plus sanglantes, la Belgique pourrait alors le faire connaître sur la scène internationale. Et la Libye serait automatiquement mise au ban de la communauté internationale. Traduisez: tous les contrats commerciaux avec la Libye seraient immédiatement rompus.

C'est donc précisément pour vérifier le respect de ce fameux certificat d'usage que l"Ambassade belge interviendra.

Traçabilité à 100%

Mais comment les Belges peuvent-ils avoir la garantie que les armes de la FN n'ont pas été utilisées? En fait, les armes wallonnes sont  les plus traçables au monde, expliquet-ton dans l'entourage du gouvernement wallon. 

Les armes sont toutes marquées et  les munitions qui sont utilisées ne peuvent être produites que par la FN. Ces armes sont donc indétournables contrairement, par exemple, aux  kalachnikov qui peuvent utiliser n'importe quelles munitions et être très facilement détournées.

On se rappellera que la Libye a passé un énorme contrat d'armement avec la Russie il y a quelques temps.

C'est ce qui fait dire au gouvernement wallon qu'il y a très peu de chances que les armes de la FN aient servi au massacre.

"Si vous avez le choix pour un hold-up entre un magasin ultra-sécurisé avec des caméras de surveillance partout, et un magasin où il n'y a aucune surveillance, vous choisissez quoi? Les armes de la FN ont des caméras partout" ajoute-t-on dans l'entourage gouvernemental qui insiste également sur le fait que la Région a respecté toutes les règles européennes en matière de licences d'armes et que d'autres pays, comme la France, l'Angleterre ou l'Autriche ont également vendu des armes à Kadhafi.