France: prise d'otages dans une école maternelle de Besançon

Un jeune homme âgé de 17 ans, armé de deux sabres, a pris en otage ce lundi matin une vingtaine d'enfants dans une école maternelle de Besançon. Après 4heures de négociations, les enfants ont été libérés.

DERNIERE MINUTE- 13h- Fin de la prised'otages, tous les enfants sont libérés- 12h51-quatre enfants et l'institutrice libérés par le preneur d'otage 12h31: le preneur d'otage dans une maternelle veut une arme pour se suicider 

Ce matin vers 8h30, un homme a pris en otages une vingtaine d'enfants âgés de 4 à 6 ans dans une école maternelle de Besançon en France. Après 4 heures de négociations, il a libéré les enfants.

Armé de deux sabres

Selon Europe 1, 10 autres enfants ont été libérés vers 10h. Sur place, une équipe du Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale tente de négocier avec le forcené. Il libère au fur et à mesure des enfants. D'après les dernières informations (11h39), il resterait 4 enfants ainsi que leur institutrice à l'intérieur.

Selon les premiers éléments, l'homme serait âgé de 17 ans et il serait armé de deux sabres. D'après la radio France Info, il est connu des autorités judiciaires comme quelqu'un " de dépressif" mais on ignore encore ses revendications.

Le jeune homme "est entré dans les locaux armé de deux sabres en déclarant vouloir quelque chose", sans autre précisions, a indiqué M. Fousseret, le maire de Besançon.

Une discussion téléphonique a été établie entre la police et le preneur d'otage.

Un dispositif de sécurité a été mis en place autour de l'école, selon le parquet de Besançon. Une équipe du Groupe d'intervention de la police nationale (GIPN), une unité d'élite de la police spécialisée dans les prises d'otages, a été dépêchée sur place.

Vers 11h35, une équipe du Groupe d'intervention de la police nationale (GIPN), une unité d'élite de la police spécialisée dans les prises d'otages, a pénétré dans l'école.

Le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, devait se rendre sur place, a pour sa part annoncé le ministère.

Nos dernières videos