Benoît Poelvoorde: "La crise en Belgique: c'est complexe et chiant"

Benoît Poelvoorde: "La crise en Belgique: c'est complexe et chiant"

Benoît Poelvoorde est en tournage à Onhaye Belga

La crise, elle a 6 mois. À cet âge-là, on n’est pas responsable. Et puis elle peut encore grandir, comme disait Coluche. Après une demi-année exactement de crispation politique, septpersonnalités nous expliquent leur vision décalée de la crise.Découvrez la vision du comédien Benoït Poelvoorde.

La crise politique belge ? Elle passe un peu au-dessus de la tête de Benoît Poelvoorde. Le comédien ne croit d’ailleurs pas à une scission du pays.

"Cette crise politique ne m’inspire absolument rien. Je n’ai aucun avis là-dessus. Au début, je ne comprenais pas mais maintenant je commence à comprendre. Prenons moi par exemple. Je ne parle pas flamand. Première erreur. C’est pourquoi je suis allé au De Laatste Show pour me faire connaître davantage au nord du pays. Personne ne sait qui je suis là-bas. Aucun film ne passant les frontières.

Ce qui prouve le fossé entre nos cultures. Mais moi, je m’en fous un peu de cette crise. Elle me passe un peu au-dessus de la tête. Je sais que nous avons des gens responsables et compétents qui se débrouillent du mieux qu’ils peuvent pour gérer l’avenir de notre pays.

Je n’y crois pas du tout à cette séparation… Le problème est que La Belgique se situe dans une période de transition. Et comme dans toute période de changement, c’est toujours complexe et surtout chiant ! Car, en somme, on en a un peu rien à foutre de tout ce charabia.

La seule chose dont je suis sur, c’est que cela ne fera pas baisser le prix de l’essence ni des clopes !

(Rires) Du coup, j’essaye de faire ce que je fais le mieux pour remonter le moral des troupes.

Car dans la situation politique actuelle, quand ça va mal, on n’a qu’une envie, qu’un besoin : rigoler et se fendre la gueule ! Et les Belges sont les plus braves dans ce domaine, alors gardons notre humour!"

»

P-Y.P.

Nos dernières videos