CULTURE

Jim Morrison, grâcié aux USA pour exhibitionnisme, 40 ans après

Jim Morrison, grâcié aux USA pour exhibitionnisme, 40 ans après

Reporters

Quarante ans après les faits, le légendaire et charismatique leader des "Doors", le chanteur Jim Morrison, décédé à Paris en 1971, a été blanchi jeudi à titre posthume par l'Etat de Floride d'une accusation d'exhibitionnisme lors d'un de ses plus fameux concert.

Cette grâce posthume a été accordée à l'unanimité par les quatre membres du Comité des grâces de Floride (sud-est) à l'initiative du gouverneur sortant Charlie Crist, un républicain devenu indépendant.

Le mythique chanteur-compositeur des Doors avait été poursuivi, dans son Etat natal en 1969, pour indécence, exhibitionnisme, outrage aux bonnes moeurs et ivresse publique à la suite d'un concert donné le 1er mars à l'auditorium Dinner Key de Miami.

Jeudi, le gouverneur explique dans un communiqué que Jim Morrison a le droit d'être considéré innocent puisqu'il est décédé avant que l'appel qu'il avait fait de sa condamnation n'ait été entendu.

"Quand la mort empêche l'accusé de faire appel d'un jugement, la condamnation est déclarée nulle", dit le gouverneur.

"Dans ce cas, coupable ou innocent, c'est entre les mains de Dieu et non entre les nôtres. C'est pourquoi j'ai demandé à mes collègues de pardonner à Jim Morrison", conclut-il.

Très ivre ce soir-là, Jim Morrison a été accusé d'avoir exhibé son sexe devant ses fans, malgré des témoignages divergents et ce qu'aucune photo du concert n'atteste.

Avec AFP

Nos dernières videos