Bjarne Riis se confie sur son dopage

Bjarne Riis, vainqueur du Tour de France en 1996, publie un livre ce mardi sur ses années de dopage. Reporters

Bjarne Riis, vainqueur du Tour de France en 1996, a avoué s'être dopé. Dans un livre à paraître ce mardi, il revient sur ces années de dopage.

Dans un livre confession à paraître ce mardi, l'ancien cycliste danois Bjarne Riis, rayé de la liste des vainqueurs du Tour de France pour dopage, parle ouvertement de la façon dont il trichait et raconte notamment comment il a jeté des ampoules d'EPO dans les toilettes lors d'une perquisition.

Sur le Tour 1998, alors que la police s'en prend à l'équipe Festina, une rumeur arrive aux oreilles de Riis (Deutsche Telekom) selon laquelle les policiers vont également perquisitionner son hôtel.

"Dans ma chambre, je n'ai pas le choix. Mes ampoules de produit dopant doivent disparaître en vitesse. En quelques minutes seulement, je récupère la totalité de mes doses d'EPO et les jette dans les toilettes.", raconte Riis.

Les organisateurs du Tour de France ont rayé Riis de la liste de leur palmarès en 2007 après qu'il eut avoué son dopage à l'époque de sa victoire en 1996, avant de le faire figurer de nouveau, les faits étant prescrits.
 
L'EPO dans le frigo

Dans des entretiens accordés à la presse danoise en marge de la sortie de ce livre, Riis avoue également avoir dépensé jusqu'à 1 million de couronnes (67.000 à 134.000 euros) en produits dopants.

A l'hebdomadaire gratuit Soendagsavisen, Riis et son épouse Anne Dorte racontent à quel point le dopage était devenu un acte naturel, l'EPO étant simplement conservée dans le réfrigérateur de la cuisine, "bien emballée" selon les termes d'Anne Dorte.

Avec Belga

Nos dernières videos