BELGIQUE

Grève chez Brink's: la direction "invitée" au cabinet Milquet

Grève chez Brink's: la direction "invitée" au cabinet Milquet

Belga

Le cabinet de la ministre de l'Emploi Joëlle Milquet a confirmé dimanche "l'invitation" formelle lancée à la direction du transporteur de fonds Brink's pour ce lundi.

En fonction de cette rencontre, le cabinet envisagera les étapes suivantes, qui pourraient consister en une rencontre avec les représentants syndicaux ou une réunion du bureau de conciliation sociale, mettant en présence la direction, les représentants du personnel et une équipe de conciliation.

Chaque étape est concertée avec l'ensemble des partenaires via des contacts informels, précise-t-on au cabinet Milquet, où l'on se montre attentif au scepticisme démontré dimanche par les syndicats.

La CSC a en effet dit craindre que les problèmes qui lui tiennent à coeur soient vraiment mis sur la table au cours de cette réunion. De son côté, le SETCa a annoncé le maintien du piquet de grève sur le site de Strépy malgré les incidents de cette nuit.

La ministre, retenue par les assises de l'interculturalité, ne sera pas présente en personne à cette invitation - aux allures de convocation - faite à la direction du transporteur de fonds.

Le dialogue social est rompu chez Brink's depuis jeudi soir et l'échec des négociations entre direction et représentants du personnel.

SETCa:  "pas d'invitation, pas de communication"

Le SETCa, le syndicat des employés de la FGTB, n'a pas encore eu de contact avec la ministre fédérale de l'Emploi, Joëlle Milquet.

"Comme mes collègues, j'ai appris via la presse que Mme Milquet voulait
rencontrer les différentes parties dans cette affaire", a expliqué Mme
Van Hoof. "Je trouve un peu fort que nous ne sachions rien, moins
d'un jour à l'avance. J'ignore l'intention de la ministre, mais cela
ne laisse rien présager de bon", a-t-elle ajouté.

"De plus, il y a peu ou pas de contact entre les syndicats et la
direction. Nous ne nous voyons que lors des négociations. Nous ne
disposons même pas des numéros de GSM des responsables.

Durant les réunions, les négociateurs sont continuellement en contact direct avec leurs supérieurs aux Etats-Unis. Cela fait penser qu'ils ne peuvent eux-mêmes décider de rien", a conclu la secrétaire fédérale du SETCa.

Avec Belga

Nos dernières videos