POLEMIQUE

Denis Ducarme: "La flamandisation de l'armée n'est un secret pour personne"

Denis Ducarme n'a pas ménagé ses critiques ce matin sur Bel RTL. Invité de Pascal Vrebos, le député MR, membre de la commission de la défense au parlement, s'est insurgé contre la mise à l'écart du colonel Gennart de la base de Florennes. Un colonel qui a dénoncé la flamandisation de l'armée.

"Les francophones vivent un malaise de plus en plus pregnant au sein des forces armées". Voilà l'avis de Denis Ducarme donné ce matin sur Bel RTL. Selon le député MR, la flamandisation dénoncée par le colonel muté est une réalité.

Pour appuyer ses dires, il donne des chiffres 22 généraux flamands contre 9 francophones. Selon lui, l'actuel ministre de la défense Pieter De Crem ne ferait rien pour établir un nouvel équilibre. Alors qu'il l'avait promis.

Interrogé sur l'action de l'actuel ministre, Denis Ducarme n'a pas été tendre. Par rapport à André Flahaut, le précédent ministre de la défense, Denis Ducarme estime que Pieter De Crem ne tient pas ses promesses. "Lorsque Flahaut disait qu'il allait faire quelque chose, il le faisait".

Une réflexion qui ne manque pas de piquant quand on sait que Denis Ducarme et André Flahaut ne partagent pas du tout la même vision de l'armée, l'un étant pour un retour de l'armée sur son rôle militaire tandis que l'autre a toujours poussé vers un développement humanitaire des forces armées. 

Ajoutons que Denis Ducarme s'est toujours présenté comme un défenseur des Francophones au sein de l'armée. On peut ainsi lire sur son site internet:  "En 2009, Denis Ducarme s'est farouchement opposé à un plan de réforme allant à l'encontre des intérêts francophones voyant l'artillerie devenir entièrement flamande et fermant un nombre important de bases militaires francophones. Il a contribué ainsi avec Didier Reynders à sauver Bastogne".

Preuve que le conflit linguistique entre Denis Ducarme et Pieter De Crem ne date pas d'hier.

Nos dernières videos