BASKET-BALL

Mondial : La Lituanie, un invité en bronze

Mondial : La Lituanie, un invité en bronze

La Lituanie quitte la Turquie avec la médaille de bronze. Reporters

La Lituanie, qui avait dû demander une invitation pour participer au Championnat du monde de basket, quitte la Turquie avec une belle médaille de bronze autour du cou après sa victoire (99-88) sur la Serbie en match pour la troisième place, ce dimanche à Istanbul.

C'est la première médaille mondiale pour le petit pays balte qui avait fini à la septième place en 1998 et 2006. Elle valide son redressement après un Euro complètement raté l'an dernier (9e) qui l'avait obligée de demander une "wild-card" pour participer au Mondial.

Spécialiste des médailles de bronze olympiques (1992, 1996 et 2000), la Lituanie a ainsi pris date avant d'organiser le prochain Championnat d'Europe l'année prochaine où elle risque de faire mal, surtout si elle est au complet.

Cela n'a pas été le cas cette année en Turquie où elle a été privée de nombreuses vedettes (Jasikevicius, Siskauskas, les frères Lavrinovic, Kaukenas,...) ce qui laisse rêveur quant au potentiel de cette équipe.

Elle a cependant pu compter sur un superbe leader avec Linas Kleiza, encore meilleur joueur sur le terrain (33 points, 7 rebonds et 4 passes) face à la Serbie, assommée à cheval sur les deuxième et troisième quarts-temps.

Au final, la Lituanie termine le Mondial avec une seule défaite, contre les Etats-Unis en demi-finale (89-74), et huit victoires, dont celles face à l'Espagne au premier tour, un résultat inespéré, accueilli par une ronde endiablée des joueurs et de l'encadrement.

"Pour un petit pays comme le nôtre cette médaille est une performance fantastique", a commenté Linas Kleiza.

Ivkovic fustige le "pire Mondial de l'Histoire" sur le plan de l'éthique

Le sélectionneur de la Serbie, Dusan Ivkovic, a accusé le Championnat du monde de basket qui se terminait ce dimanche en Turquie d'être le "pire Mondial de l'Histoire" sur le plan de l'éthique, après avoir pris la quatrième place avec son équipe.

"Il y a eu beaucoup de matches et beaucoup de choses bizarres. Ce qui s'est passé hier soir n'est pas normal, le match a échappé à tout contrôle", a souligné le légendaire entraîneur serbe en parlant de la défaite de son équipe face à la Turquie (83-82) samedi soir en demi-finale.

"Personne ne m'a dit "désolé" après le match. Si les gens pensent que tout va pour le mieux et que les arbitres doivent continuer comme ça, très bien. Mais cela signifierait la fin de la moralité dans le basket", a fulminé Ivkovic, très remonté après les décisions d'arbitrage lors de la demi-finale.

AFP

Nos dernières videos