L'extradition d'un prêtre pédophile flamand possible seulement après une demande officielle du Canada

L'extradition d'un prêtre pédophile flamand possible seulement après une demande officielle du Canada

L'extradition du prêtre Dejaeger nécessitera une demande officielle du Canada. Reporters

Le parquet de Louvain a indiqué que le prêtre flamand pédophile Eric Dejaeger, qui a fait part de son intention de se livrer à la justice demain lundi, ne sera pas livré immédiatement à la justice canadienne, a indiqué ce dimanche le porte-parole du parquet de Louvain, Patrick Vits.

Le parquet de Louvain attend depuis déjà plus de deux mois des informations complémentaires et une demande officielle d'extradition de la part du Canada, a-t-il ajouté.

Eric Dejaeger avait officié comme missionnaire au Canada dans les années septante pour convertir la population inuit au christianisme. Il avait toutefois été condamné le 5 avril 1990 à cinq ans de prison pour le viol de huit enfants.

L'intéressé avait bénéficié après 18 mois d'une libération anticipée, avant que neuf nouvelles plaintes soient déposées contre lui en 1995. Le religieux avait alors fui le Canada. Depuis 2009, il résidait auprès des pères Oblats de Blanden, près de Louvain.

En mai dernier, la police l'a retrouvé sur base d'un signalement Interpol vieux de neuf ans.

"Lorsque nous avons retrouvé l'intéressé, nous avons demandé immédiatement aux autorités canadiennes une demande officielle d'extradition", a précisé M. Vits.

"Sans pareille demande, nous n'avons aucune base juridique pour l'arrêter. Nous avons également demandé des informations complémentaires sur les faits reprochés, car ceux-ci pourraient être prescrits, mais n'avons jusqu'à présent reçu aucune réponse", a-t-il conclu.

Nos dernières videos