ETATS-UNIS

Pages du Coran déchirées à Washington: un acte "méprisable", selon Al-Azhar

Pages du Coran déchirées à Washington: un acte "méprisable", selon Al-Azhar

Pages du Coran déchirées à Washington: un acte "méprisable" selon un grand imam du Caire. Reporters

Le grand imam de la mosquée d'Al-Azhar, au Caire, a condamné ce dimanche l' "acte méprisable" d'un groupuscule chrétien qui a déchiré quelques pages d'un exemplaire du Coran devant la Maison Blanche, en pleines célébrations du neuvième anniversaire du 11 Septembre.

Cheikh Ahmed al-Tayeb a dénoncé "une minorité pleine de rancoeur", "aveuglée par l'extrémisme, poussée par de mauvaises intentions et qui est déterminée à porter atteinte à l'islam (...) en déchirant des pages du livre sacré hier" samedi.

Il a cependant assuré que "cet acte méprisable ne porterait en rien atteinte" au Coran.

Dans des déclarations à l'agence officielle égyptienne Mena, l'imam d'Al-Azhar, prestigieuse institution sunnite réputée modérée, a estimé que ce groupe "ne représentait pas l'écrasante majorité des peuples du monde occidental, qui s'associe aux musulmans pour condamner cet acte idiot".

Samedi, et alors qu'un pasteur extrémiste avait renoncé à mettre à exécution sa menace de brûler des exemplaires du Coran, un groupuscule chrétien a déchiré quelques pages d'un exemplaire du Coran devant la Maison Blanche.

"L'une des raisons pour lesquelles nous faisons cela : le mensonge selon lequel l'islam est une religion pacifique doit cesser", a affirmé aux journalistes Randall Terry, membre de ce groupe de six personnes proche de la mouvance ultra-conservatrice du "Tea Party".

Nos dernières videos