Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc

7. Un premier pas vers une réforme majeure du primaire

7. Un premier pas vers une réforme majeure du primaire

Reporters

Épreuves certificatives adaptées et classes intégrées…. Une avancée vers une profonde réforme du primaire ? On peut en rêver…

Les classes intégrées mises en place par la Communauté française pourraient préconfigurer une nouvelle approche de la pédagogie. Une bouffée d’oxygène tant l’Enseignement semble incapable de mener des réformes majeures sur un de ses plus importants secteurs : le fondamental (maternelles et primaires).

Dans ce nouveau modèle - la première rentrée a eu lieu en 2009 -, enfants de l’ordinaire et du spécialisé de type 8 (trouble spécifique des apprentissages) se retrouvent sur les mêmes bancs.

Ces derniers ont accès à des outils et des stratégies pédagogiques adaptés à leurs troubles, y compris au moment des épreuves certificatives. Ils peuvent aussi compter sur un cadre renforcé incluant du personnel spécialisé.

Les autres enfants en profitent aussi

Intéressant : cette politique fait mouche au-delà de la cible visée… « Les enseignants qui travaillent sur les troubles des apprentissages me disent souvent que cela profite à toute la classe, explique Roselyne Guilloux, psychologue scolaire en France (*). Ils m’expliquent que les pédagogies développées en classe leur permettent de “récupérer” d’autres enfants. »

Philippe Tremblay (*), auteur d’une recherche sur l’enseignement spécialisé, dresse le même constat.

« À la longue, on se rend compte que ce ne sont pas toujours les enfants provenant du type 8 qui ont des problèmes. Ce processus d’intégration permet donc d’aider tout le monde. Mais bien entendu, des conditions doivent être réunies pour une prise en charge effective. »

Mieux : dans ces classes intégrées, le fossé entre enfants de l’ordinaire et du spécialisé ne s’agrandit pas avec les années ; à la clé, une réelle équité entre les élèves. À l’inverse, ceux restés dans le spécialisé voient le gouffre se creuser au fil des ans. Avec, pour une majorité, de très grosses difficultés à boucler leurs humanités.

Autre constat positif : l’intégration, par la remise en question qu’elle exige, profite aussi aux instituteurs. « Le fait d’être attentifs aux troubles de certains enfants change le regard qu’ils ont sur la classe, sur la façon dont ils enseignent », relève Roselyne Guilloux.

Redoublement : un des taux les plus élevés d’Europe

Ce type d’intégration dépasse de loin le simple cadre scolaire.
« L’intégration, c’est un projet de société, affirme Philippe Tremblay. Il n’y a pas d’enfants déconnectés, les plus forts travaillent avec les plus faibles. Tous vivent en communauté, sans rencontrer l’échec. »

Sans rencontrer l’échec ? On est loin du compte : selon le chercheur, la Belgique a un des taux de redoublement les plus élevés d’Europe.

« C’est anormal comme système. Les enfants belges ne sont pas moins intelligents que d’autres. Les enfants qui présentent des troubles spécifiques non plus. Il faut arrêter de les pénaliser en les faisant doubler, ce que le gouvernement de la Communauté continue à tolérer. »

Dans un projet de classe intégrée mené à terme, le redoublement n’aurait plus lieu d’être.

« À partir du moment où l’on accueille un enfant plus faible – un enfant dont on sait qu’il le restera plus longtemps , on accepte de facto que sa scolarité prenne un autre temps. Le redoublement, qui coûte très cher à la société, est donc aboli. De l’argent qu’on peut consacrer à de nouvelles ressources. »

Une réforme structurelle d’envergure, qui parie aussi sur une autre conception de l’égalité : ne vaut-il pas mieux donner plus à un enfant qui en a le plus besoin, plutôt que d’en donner plus à un enfant qui en a moins besoin.

(*) Roselyne Guilloux est l’auteur de « L’Effet domino “dys“ », aux éditions de La Chenelière.
(*) Philippe Tremblay est prof à l’université de Laval (Québec), ex-chercheur (ULB), auteur d’une étude sur l’enseignement spécialisé en Communauté française.

DOSSIER EN LIGNE http://www.lavenir.net/extra/troubles

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : au moins 50 000 enfants concernés http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100831_002

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : « C’est très difficile pour un enfant de vivre ça »
http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_029

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : encore beaucoup de méconnaissance http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100909_001

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : l'Envol, un superbe exemple de classe intégrée http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100909_002

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : Aider les enfants à contourner la difficulté http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100909_004
 

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : « L’école ordinaire a un problème, pas l’enfant » http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100909_003

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : les laissés-pour-compte du secondaire http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100909_005

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : non pas une, mais plusieurs origines http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100909_006

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : Enseignement : en Finlande, ils ont osé, et réussi http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100909_010

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : Rilatine ? « Cher, à risques et pas une vraie solution » http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100909_008

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : De très nombreux symptômes http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100909_007

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : « Le libre choix pénalise l’école » http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100901_034


CINQ EXEMPLES
 

Dyslexie : le théâtre rêvé de Léa http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_027

TDA/H : trouble de l'attention: la drôle de Télé d'Antoine http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_065

Dyspraxie : l’avion incontrôlable de Camille http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_067

Dysphasie: la terrible impuis sance de Noé http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_068

Dyscalculie : la symphonie inachevée de Zoé http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_069


ECOLES: DEUX DECRETS A RESPECTER
 

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : 1. Obligation d'ouvrir des classes intégrées http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_074

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : 2. Obligation d'adapter les épreuves certificatives http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_077


ENSEIGNANTS ET PARENTS : 8 PISTES POUR AIDER LES ENFANTS


Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : 1. Le diagnostic: un soulagement pour l'enfant http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_079

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : 2. Créer un dossier pour chaque élève http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_082

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : 3. Créer un cercle de confiance http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_081

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : 4. Une meilleure formation http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_083

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : 5. Débuter par des petits pas http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_084

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : 6. Cumuler les périodes http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_085

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : 7. Un premier pas vers une réforme majeure du primaire http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100909_009

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : 8. Suivez les guides, contactez l'APEDA http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100909_054
 

Nos dernières videos