Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc

Non pas une, mais plusieurs origines

Non pas une, mais plusieurs origines

Fotolia

Où les troubles de l’apprentissage trouvent-ils leur origine ? Dans une multitude de facteurs répondent trois spécialistes. Explications.

La question divise les spécialistes. Pour certains, les troubles de l’apprentissage ont une origine nécessairement cérébrale. Et peuvent éventuellement être aggravés par d’autres facteurs. Pour d’autres, l’origine est toujours multifactorielle. Les troubles peuvent résulter d’une lésion. Ou pas. Ce qui est sûr par contre, c’est que plusieurs facteurs peuvent s’enchevêtrer : neurologiques, familiaux, scolaires, affectifs, etc.

Les trois experts que nous avons interrogés se rangent plutôt dans la deuxième catégorie. À savoir, celle des causes multiples.

« C’est la bouteille à l’encre » fait d’emblée remarquer Dominique Charlier, chef du service de psychiatrie infanto-juvénile à Saint-Luc Bruxelles. Même son de cloche du côté d’Alain Malchair, directeur du Centre de santé mentale universitaire à Liège. Les causes des troubles de l’apprentissage sont « au cœur du débat dans un tas de travaux en psychologie de l’enfant. Il y a beaucoup d’hypothèses neurologiques au sens large, des tas de théories très en vogue. Mais en même temps, il reste une série d’hypothèses plus psychologiques selon lesquelles les troubles seraient liés à la relation de l’enfant avec le monde extérieur. »

Pour Alain Malchair, il y a du vrai dans les deux approches. « C’est un faux débat de vouloir être dans une seule logique de causalité. » Dominique Charlier rejoint son confrère. « Il y a tellement de facteurs importants qu’il ne faut pas se cantonner à une cause organique. »

Pour Marie Delhaye, pédopsychiatre à Erasme, il n’existe « pas une cause générale. » Il faut tenir compte « des facteurs culturels, psychologiques, neurologiques, contextuels » qui exercent une influence sur le développement de l’enfant. Et même s’il y avait nécessairement une origine cérébrale, il s’agirait « dans la plupart des cas de lésions qu’on ne peut pas voir », souligne-t-elle.

Dominique Charlier est aussi plutôt d’avis qu’il faut tenir compte des conditions dans lesquelles l’enfant a grandi pour mieux comprendre l’origine des troubles. « Les causes sont multiples et liées notamment au développement de l’enfant. La notion de développement intègre déjà les aspects neurologiques et relationnels ainsi que les conditions dans lesquelles l’enfant est mis pour apprendre. Le développement se passera mieux si l’enfant est élevé dans le respect de ses découvertes. »

Pour la spécialiste de Saint-Luc, « c’est important pour le développement de l’enfant de ne pas séparer le plaisir de découvrir et l’apprentissage. Il faut voir la force que peut donner le plaisir d’apprendre. »

Un enfant trop couvé, peut ne pas avoir envie de s’intéresser aux choses, ne pas avoir envie d’apprendre et centrer son plaisir sur une relation fusionnelle et ne pas percevoir le plaisir de l’autonomie.

De même, explique le Dr Malchair, un enfant peut très bien refuser d’apprendre, « en raison d’une fragilité narcissique. Car pour apprendre, il faut reconnaître qu’on ne connaît pas quelque chose. Et certains enfants, qui ont une haute estime d’eux, refusent d’admettre qu’ils ne savent pas et se mettent dès lors en position d’échec. » Et ce, sans qu’il n’y ait au départ de lésion neurologique.

D’où l’unanimité des experts interrogés. Il serait réducteur de s’arrêter à une seule cause. Tant les origines peuvent être diverses. Voire même liées.

DOSSIER EN LIGNE http://www.lavenir.net/extra/troubles  

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : au moins 50 000 enfants concernés http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100831_002

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : « C’est très difficile pour un enfant de vivre ça »
http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_029

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : encore beaucoup de méconnaissance http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100909_001

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : l'Envol, un superbe exemple de classe intégrée http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100909_002

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : Aider les enfants à contourner la difficulté http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100909_004
 

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : « L’école ordinaire a un problème, pas l’enfant » http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100909_003

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : les laissés-pour-compte du secondaire http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100909_005

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : non pas une, mais plusieurs origines http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100909_006

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : Enseignement : en Finlande, ils ont osé, et réussi http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100909_010

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : Rilatine ? « Cher, à risques et pas une vraie solution » http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100909_008

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : De très nombreux symptômes http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100909_007

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : « Le libre choix pénalise l’école » http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100901_034


CINQ EXEMPLES
 

Dyslexie : le théâtre rêvé de Léa http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_027

TDA/H : trouble de l'attention: la drôle de Télé d'Antoine http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_065

Dyspraxie : l’avion incontrôlable de Camille http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_067

Dysphasie: la terrible impuis sance de Noé http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_068

Dyscalculie : la symphonie inachevée de Zoé http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_069


ECOLES: DEUX DECRETS A RESPECTER
 

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : 1. Obligation d'ouvrir des classes intégrées http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_074

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : 2. Obligation d'adapter les épreuves certificatives http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_077


ENSEIGNANTS ET PARENTS : 8 PISTES POUR AIDER LES ENFANTS


Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : 1. Le diagnostic: un soulagement pour l'enfant http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_079

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : 2. Créer un dossier pour chaque élève http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_082

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : 3. Créer un cercle de confiance http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_081

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : 4. Une meilleure formation http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_083

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : 5. Débuter par des petits pas http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_084

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : 6. Cumuler les périodes http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_085

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : 7. Un premier pas vers une réforme majeure du primaire http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100909_009

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : 8. Suivez les guides, contactez l'APEDA http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100909_054
 

Nos dernières videos