Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc

Troubles spécifiques : encore beaucoup de méconnaissance

Troubles spécifiques : encore beaucoup de méconnaissance

Beaucoup denseignants mais aussi de parents ne savent pas faire la différence entre simples troubles scolaires et troubles spécifiques des apprentissages Ana Jacqmin

Diagnostic qui traîne, sourde oreille des enseignants, étroitesse d’esprit des parents… Beaucoup d’enfants souffrant d’un trouble spécifique payent les pots cassés de la méconnaissance. Cela commence à changer.

Au moins 50 000 élèves sur le million que compte la Communauté française souffrent d’un trouble spécifique des apprentissages. Pour les parents, pas simple de les accompagner.

« Très souvent, ils nous parlent d’un véritable parcours du combattant, explique Marie Loise, logopède (*). Ils nous expliquent ramer depuis des années. Ils en ont marre du temps fou que prend un diagnostic. Marre de voir leur enfant faire de la logopédie depuis 4, 5, 6 ans sans voir de réelle amélioration. »

Autres points négatifs : la difficulté de trouver le bon thérapeute, les délais impossibles pour prendre rendez-vous, le fait que ceux-ci soient très souvent programmés pendant les heures scolaires « alors que beaucoup de directions d’école refusent ». Surtout, l’impression de ne pas être entendus par les enseignants…

« Quand les parents s’inquiètent pour leurs enfants, on leur dit souvent : c’est trop tôt pour poser un diagnostic, il faut attendre que le déclic se fasse, attendre la fin de la deuxième, observe Eleni Grammaticos, présidente de l’Apeda (*). Ce n’est pas un bon discours. »

Il y a encore les positions pédagogiques dures parfois prises.

« Dans certaines écoles, on ne veut pas entendre parler des troubles spécifiques de l’apprentissage », explique Roselyne Guilloux, psychologue scolaire française spécialiste en la matière. La raison ?

« Les enseignants ne veulent pas mettre une autre pédagogie en place. Ou bien un prof la met en place une année, puis la suivante, l’enfant tombe sur quelqu’un qui ne connaît pas assez le domaine."

Parfois, des parents obtus

En Belgique, Marie Loise confirme : « Jusqu’ici, nous en avions marre d’aller demander aux enseignants, deux fois par an, en septembre et juin, d’adapter leurs cours et leurs examens, s’exclame la logopède. Nous en avions marre d’être confrontés au seul bon vouloir des profs, au fait que certains se braquaient. »

À leur décharge, il faut aussi noter le refus de certains parents d’accepter la moindre remarque sur le comportement de leur enfant, ou d’envisager le dépistage d’un trouble spécifique.

« Un enfant myope a droit à ses lunettes »

En fil rouge de toutes ces situations, une méconnaissance profonde des troubles spécifiques des apprentissages…

« Enseignants et logopèdes devraient être mieux informés, se tenir informés, plaide Marie Loise. Études, recherches et données scientifiques évoluent d’année en année. Il faut continuer à s’y intéresser, faire des formations. »

Le tableau est noir, c’est vrai. Mais il commence à s’éclairer grâce au travail de l’Apeda, de ses consultants et de la Communauté française.

« Jusqu’ici, ce n’était pas juste, analyse Marie Loise. Un enfant qui est myope avait droit à des lunettes ; alors pourquoi un enfant souffrant d’un trouble spécifique n’avait-il pas droit à des outils lui permettant de mieux voir la matière ? Il fallait que ça bouge. »

Résultats : au printemps 2009 et 2010, la Communauté a sorti un décret et une circulaire ouvrant bien des portes aux enfants victimes d’un trouble (lire dans ce dossier en ligne). Reste encore à les faire largement connaître.

(*) Marie Loise est institutrice de formation, logopède/sémiophoniste à l’espace Diabolo. 081/56 08 34 www.espacediabolo.be

Apeda : association belge de parents d’enfants en difficulté d’apprentissage. 02/763 33 78 www.apeda.be

DOSSIER EN LIGNE http://www.lavenir.net/extra/troubles
 

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : au moins 50 000 enfants concernés http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100831_002

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : « C’est très difficile pour un enfant de vivre ça »
http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_029

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : encore beaucoup de méconnaissance http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100909_001

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : l'Envol, un superbe exemple de classe intégrée http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100909_002

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : Aider les enfants à contourner la difficulté http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100909_004
 

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : « L’école ordinaire a un problème, pas l’enfant » http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100909_003

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : les laissés-pour-compte du secondaire http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100909_005

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : non pas une, mais plusieurs origines http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100909_006

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : Enseignement : en Finlande, ils ont osé, et réussi http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100909_010

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : Rilatine ? « Cher, à risques et pas une vraie solution » http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100909_008

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : De très nombreux symptômes http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100909_007

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : « Le libre choix pénalise l’école » http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100901_034


CINQ EXEMPLES
 

Dyslexie : le théâtre rêvé de Léa http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_027

TDA/H : trouble de l'attention: la drôle de Télé d'Antoine http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_065

Dyspraxie : l’avion incontrôlable de Camille http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_067

Dysphasie: la terrible impuis sance de Noé http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_068

Dyscalculie : la symphonie inachevée de Zoé http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_069


ECOLES: DEUX DECRETS A RESPECTER
 

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : 1. Obligation d'ouvrir des classes intégrées http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_074

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : 2. Obligation d'adapter les épreuves certificatives http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_077


ENSEIGNANTS ET PARENTS : 8 PISTES POUR AIDER LES ENFANTS


Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : 1. Le diagnostic: un soulagement pour l'enfant http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_079

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : 2. Créer un dossier pour chaque élève http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_082

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : 3. Créer un cercle de confiance http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_081

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : 4. Une meilleure formation http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_083

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : 5. Débuter par des petits pas http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_084

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : 6. Cumuler les périodes http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100908_085

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : 7. Un premier pas vers une réforme majeure du primaire http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100909_009

Dyslexie, dyscalculie, TDA/H, etc : 8. Suivez les guides, contactez l'APEDA http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20100909_054 

Nos dernières videos