Geneviève Lhermitte, condamnée pour le meurtre de ses cinq enfants, estime que son psychiatre aurait pu mieux prendre ses troubles en considération et va le poursuivre pour "inaction". Elle lui réclame trois millions d'euros.

Au lendemain de son procès devant la cour d'assises du Brabant wallon, en décembre 2008, Geneviève Lhermitte avait annoncé son intention de poursuivre au civil son psychiatre, le Dr Diderick Veldekens.

Elle lui reproche de n'avoir pas suffisamment pris en compte les troubles psychologiques qui l'auraient, selon elle, conduite à tuer ses enfants.

L'audience a été fixée au 3 décembre prochain, au tribunal de première instance de Bruxelles.

Le quotidien Le Soir a appris que Geneviève Lhermitte demandera au psychiatre un dommage d'"un euro provisionnel", sur base d'un dommage estimé à "trois millions d'euros", ce qui constituerait un record devant une juridiction civile saisie de pareil litige.

Selon l'avocat de Mme Lhermitte, Maître Xavier Magnée, il ne s'agit pas pour sa cliente "d'une question d'argent", elle agirait ainsi "pour le principe" et "pour obtenir reconnaissance du préjudice réellement subi" en raison de "l'inaction du praticien".

Belga

Nos dernières videos