Le whisky fait rouler les voitures

Les deux principaux sous-produits servant à la fabrication du whiky sont les éléments clés dun nouveau biocarburant développé en Écosse. Fotolia

Les chercheurs d'une université écossaise viennent tout juste de déposer un brevet pour la mise au point d'un biocarburant élaboré à partir de whisky.

Les scientifiques ont utilisé les deux principaux sous-produits découlant de la fabrication du whisky: le "pot ale", un résidu liquide restant dans les alambics de cuivre après la première distillation, et le "draff", un résidu du brassage d'orge et d'eau.

"L'Union européenne a déclaré que les biocarburants devraient représenter 10% du total des ventes de carburants d'ici 2020, a déclaré le professeur Martin Tangney, directeur du Centre de recherche sur les biocarburants de l'Université Napier d'Edimbourg, en Écosse.
Nous sommes déterminés à trouver de nouvelles et innovantes sources d'énergies renouvelables."

"Ce nouveau biocarburant est fabriqué à partir de matières biologiques qui ont déjà été utilisées" dans un processus industriel, a-t-il ajouté, indiquant que "la forme la plus probable de distribution serait de mélanger 5 à 10% de biocarburant avec de l'essence ou du gazole. Or 5 à 10% de carburant classique en moins représente une très, très grande différence", a-t-il souligné.

"C'est une option durable en matière d'environnement et qui promet de générer de nouveaux revenus grâce à l'une des plus importantes industries de l'Ecosse", a-t-il souligné.

Ce biocarburant aurait d'ailleurs aussi l'avantage de ne pas nécessiter de modifications sur les véhicules. Étant le fruit de deux ans de recherches dure labeur, ce programme de recherche a coûté 260.000 livres, soit 317.000 euros.

avec AFP