CINEMA

Manon des sources est devenue lesbienne: Emmanuelle Béart tourne "Bye Bye Blondie" de Virginie Despentes

Manon des sources est devenue lesbienne: Emmanuelle Béart tourne "Bye Bye Blondie" de Virginie Despentes

Emmanuelle Béart n'a pas eu le temps de beaucoup visiter Liège: "je n'ai vu que l'hôtel et des plateaux de tournage intérieurs". EdA J. R.

Jouer une homosexuelle sous la direction de la romancière féministe Virginie Despentes: sans doute pas le rôle le plus peinard dans la carrière d'Emmanuelle Béart. En tournage à Liège, l'actrice nous explique ce choix.

Emmanuelle Béart est en tournage dans la région liégeoise. Entre Liège centre, Namur, Lierneux et Grivegnée. L'actrice y joue dans l'adaptation au cinéma d'un roman de l'écrivaine féministe Virginie Despentes. Avec une telle personnalité derrière la caméra, on se doute que Béart ne reflétera plus ici une virginale Manon des Sources. Au contraire, pour la sulfureuse écrivaine féministe auteur de "Baise-moi", elle donne chair à Frances, lesbienne qui retrouve son amour d'adolescence.

Essentiellement tourné à Nancy, ville d'origine de Despentes, le projet fonctionne grâce à de nombreux fonds wallons. D'où l'exportation du tournage chez nous. Un export qui permet aussi à ce cinéma français d'auteur d'exister en dehors des circuits de productions des grosses chaînes de télé française. 

Roman publié en 2004, "Bye Bye Blondie" est une histoire punk. Celle d'un amour de jeunesse, dur et refoulé, qui ressuscite 20 ans plus tard. Gloria, écorchée de la vie, est enfermée en asile psychiatrique. C'est là qu'elle rencontre Eric. Ils brûlent leur passion à coups de concerts rock et de substances illégales. Mais la bourgeoisie bien-pensante de leurs parents les sépare.

Pour son adaptation au cinéma, Eric est devenu Frances. Parce que Despentes l'engagée veut filmer des lesbiennes. Et sans doute choquer et briser certains tabous d'un cinéma français toujours prude. Ou réac. C'est cette Frances, présentatrice vedette de la télé, qu'incarne Emmanuelle Béart. Gloria, la punkette devenue Smicarde alcoolo abonnée au p'tits boulots, prend les traits de Béatrice Dalle. 

En tournage dans la région liégeoise "pour une très courte semaine", Béart explique pourquoi elle a accepté de jouer ce rôle de femme homosexuelle. L'actrice raconte que tourner pour la féministe, avec sa "copine" Béatrice Dalle comme principale partenaire, constitue aussi une forte motivation.