Dominique D'Onofrio n'a pas que des amis dans les tribunes de Sclessin. Belga

Le maintien de Dominique D’Onofrio comme entraîneur du Standard de Liège ne fait visiblement pas que des heureux parmi les supporters. Même l’arrivée de l’ancien chouchou de Sclessin Sergio Conceiçao comme T2 ne semble pas atténuer leur déception. Pour preuve: un groupe Facebook, créé ce mardi soir, propose tout simplement de racheter le club.

Le groupe a été créé vers 20h par un certain Renaud Thoma. Baptisé "Rachetons le Standard de Liège", il invite les internautes à faire des promesses de dons. Sur le coup de 22h, il comptait 132 membres et plus de 32.000 euros étaient déjà récoltés. "Lorsque nous atteignons le million, nous entamons les démarches avec des partenaires financiers d'envergure!", annonce le créateur.

Pourquoi pareille opposition? Malgré des résultats plus qu’honorables (deux fois 3e du championnat, une fois 2e et récemment quart de finaliste de l’Europa League), Dominique D’Onofrio n’a jamais été dans le cœur de la majorité des supporters. Remember le jet de motte à son visage en fin de saison 2006. Son jeu stéréotypé avec de longues balles vers l’avant est souvent pointé du doigt par ses détracteurs.

Faire du Standard "un club démocratique"

Alors, pour certains, le voir rempiler la saison prochaine est déjà synonyme de nouvelle année blanche pour les Rouches. "Puisqu'il est évident que nous sommes plus éclairés que Lucien D’Onofrio (NDLR: vice-président du Standard et frère de Dominique) quant à la stratégie à mettre en œuvre au sein du club, je vous propose de souscrire des parts d'une société en vue de proposer aux propriétaires actuels du Standard le rachat du club par ses supporters", explique Renaud Thoma sur un forum de rscl.be.

"Une fois le rachat conclu, le Standard deviendra en effet un club démocratique", promet-il. "Ce sont les supporters-actionnaires qui éliront le président. Celui-ci sera chargé de mettre en œuvre le programme qu'il aura présenté aux supporters, auxquels il devra régulièrement rendre des comptes. Les supporters auront également pouvoir de décision sur certains éléments-clés : choix de l'entraîneur, de la localisation du nouveau stade, etc."

Pas sûr que l’opération sera menée à bien. Mais Dominique D’Onofrio sait d’ores et déjà que le moindre faux pas ne lui sera pas pardonné par ses détracteurs de toujours.