Peeters reçoit Van Hool après les déclarations du patron et les craintes de délocalisation

Peeters reçoit Van Hool après les déclarations du patron et les craintes de délocalisation

Peeters reçoit Van Hool après les déclarations du patron et les craintes de délocalisation BELGA

(Belga) Le ministre-président flamand, Kris Peeters, a reçu lundi la direction du constructeur de bus et d'autocars Van Hool après la polémique soulevée par le patron de la société Filip Van Hool. Celui-ci avait évoqué une possible délocalisation de sa production. A l'avenir, les deux parties resteront en contact afin de permettre au constructeur de profiter de toutes les opportunités qu'offrira le plan de nouvelle politique industrielle que prépare le gouvernement flamand.

Dans un entretien accordé au "Tijd", M. Van Hool avait expliqué que le mot délocalisation n'était plus tabou pour lui et qu'il n'excluait donc pas de transférer une partie de sa production vers l'étranger pour réduire ses coûts salariaux. Choqué, le personnel avait observé un arrêt de travail jeudi en fin de matinée. "Van Hool est une entreprise dynamique et veut le rester. Il n'y a donc pas de raison de paniquer", a souligné M. Peeters après la réunion, même s'il a reconnu qu'il avait peu de prise sur les charges salariales, celles-ci étant du ressort du fédéral, et le restant après la réforme de l'Etat. (NBA)