Caritas assiste plus de 2.000 ménages congolais refoulés d'Angola

(Belga) L'ONG Caritas apporte une assistance humanitaire à plus de 2.000 ménages de la République démocratique du Congo (RDC) refoulés récemment de l'Angola, selon un communiqué de l'organisation catholique transmis samedi.

Au total 2.000 ménages (près de 8.000 personnes) regroupés dans le site d'hébergement de Kimpangu, dans la province du Bas-Congo (ouest), frontalière de l'Angola, bénéficient depuis mercredi cette assistance, a précisé Guy-Marin Kamandji, chargé de communication de Caritas-RDC. Financée par la Caritas Allemagne, cette aide, composée des biens non alimentaires et des vivres, concerne également les expulsés rentrés au pays par les postes frontaliers de Kuzi, Sava, Lufu, Yatch et Yema, toujours dans le Bas-Congo. Ces expulsés viennent pour la plupart des provinces diamantifères angolaises de Lunda Norte et Lunda Sul et de l'enclave de Cabinda. Depuis 2004, plus de 400.000 immigrés illégaux, quasiment tous des Congolais de la RDC, ont été expulsés des provinces minières d'Angola dans le cadre d'une opération baptisée "Diamant" et visant à lutter contre le trafic illégal de diamants angolais. En représailles aux expulsions de ses ressortissants menées par Luanda -- dont 160.000 en 2009 --, la RDC avait commencé début octobre 2009 à expulser les Angolais installés sur son territoire -- souvent légalement -- lors de la guerre civile (1975-2002) avant que les présidents congolais Joseph Kabila et angolais Eduardo Dos Santos décident, mi-octobre de la même année, de suspendre ces mesures réciproques. (DGO)