(Belga) Au moins sept personnes ont été tuées dimanche par des tirs de l'armée dans la localité de Tall Kalakh, à 150 km au nord-ouest de Damas, a indiqué à l'AFP un militant ayant requis l'anonymat.

"Au moins sept personnes, dont deux femmes, ont été tuées par les forces de sécurité qui bombardent indistinctement quatre quartiers de la localité", a dit le militant à l'AFP citant des témoins. Il a affirmé que le nombre de victimes pourrait être plus important, précisant que sept avaient jusqu'ici été identifiées. Ce bilan comprend celui de trois morts annoncé auparavant par un habitant de Tall Kalakh qui avait dit à l'AFP que l'armée s'était déployée en force dans la localité faisant état de nombreux blessés ne pouvant être évacués. Par ailleurs, une Syrienne a été tuée et cinq personnes blessées -une Libanaise, un soldat libanais et trois Syriens- au poste-frontière d'Al-Boqayaa dans le nord du Liban par des tirs syriens, selon une source des services de sécurité libanais. Ces violences sont survenues alors que le mouvement de contestation en Syrie, débuté le 15 mars, entre dans son troisième mois. Les contestataires, qui exigeaient au départ la levée de l'état d'urgence et la fin de la suprématie du parti Baas, réclament désormais la chute du régime. (GFR)