(Belga) Les chefs de file de la contestation à Banias, dans le nord-ouest de la Syrie, ont été arrêtés par les forces de sécurité qui ont procédé à plus de 250 interpellations dans cette ville, a indiqué dimanche l'Observatoire syrien des droits de l'Homme.

Parmi eux figurent notamment cheikh Anas al-Ayrout, considéré comme le leader du mouvement, ainsi que Bassam Sahiouni, selon la même source. Au total, plus de 250 personnes ont été interpellées entre samedi soir et dimanche dans cette ville, dont des dizaines de femmes et un enfant de 10 ans. Les forces de sécurité encerclaient l'hôpital d'al-Jamiyyeh et y ont arrêté plusieurs médecins, a précisé l'Observatoire. Les communications téléphoniques, l'électricité et l'eau ont été coupées dans cette agglomération de 50.000 habitants située sur la côte méditerranéenne, avait indiqué plus tôt à l'AFP Rami Abdel Rahmane, le président de l'Observatoire. "La ville est coupée du monde et dans les quartiers sud, place forte des contestataires, il y a des tireurs embusqués sur les toits", avait-il ajouté. "Des chars ont été déployés dimanche sur la corniche et dans les quartiers sud de Banias et des perquisitions ont été effectuées. Des personnes ont été arrêtées sur la base de listes", selon lui. (THA)