Décret Robin des Bois: le cabinet Demotte se dit surpris et appelle à la prudence

(Belga) Au cabinet du ministre-président Rudy Demotte on se disait également surpris par les déclarations de Mme Milquet. Il n'y a eu aucune concertation à ce sujet au gouvernement, ajoutait-on et on insistait sur le fait qu'il fallait être très prudent et ne pas mettre en danger le dialogue avec le monde de l'enseignement. "Nous écouterons jeudi, lors de la réunion du gouvernement, les ministres de l'Enseignement et du Budget sur le sujet".

"Nous avons été un peu surpris par la déclaration de la président du cdH qui n'avait pas été concertée au sein du gouvernement", disait-on au cabinet. On ajoutait que ce décret a été voté par le parlement "y compris par le cdH". De plus, on faisait remarquer que les ministres de l'Enseignement et du Budget, tous deux cdH, ont toujours dit qu'il n'y avait pas de marges budgétaires disponibles. "Alors dire maintenant qu'on va trouver 8 millions d'euros pour une revendication qui ne fait pas partie du cahier de revendications des syndicats pourrait être mal perçu par ceux-ci. Il faut être très prudent car nous souhaitons continuer le dialogue avec le monde de l'enseignement", disait-on encore. (ALN)