Mexique: début de la manifestation contre la violence liée au narcotrafic

(Belga) Des centaines de personnes ont commencé à défiler dimanche à Mexico, pour la quatrième et dernière étape de la marche silencieuse contre la violence liée aux trafiquants de drogue, a constaté un journaliste de l'AFP.

La marche "pour la paix, la sécurité et la justice" a été lancée à l'initiative du poète Javier Sicilia, dont le fils a été assassiné en mars. Les organisateurs de la marche, qui doit s'achever sur la place principale de Mexico, demandent la fin des violences des narcotrafiquants et le retrait rapide des 50.000 soldats qui sont chargés d'affronter les cartels de la drogue depuis décembre 2006, date de l'arrivé au pouvoir du président mexicain Felipe Calderon. Selon les chiffres officiels, cette offensive a fait 34.600 morts entre décembre 2006 et décembre 2010. Selon des estimations de la presse, plus de 3.000 personnes supplémentaires ont trouvé la mort depuis le début 2011. "Nous voulons donner des visages, des noms, des dates, à chacune ces 40.000 vicimes qu'a laissé derrière elle cette stratégie meurtrière", a dit à l'AFP Javier Sicilia au départ de la manifestation dimanche. Les marche avait démarré jeudi dans la ville de Cuernavaca, à 90 km au sud de la capitale mexicaine - où le 28 mars dernier, avaient été retrouvés dans une voiture les cadavres d'un fils de Sicilia, Juan Francisco, et de six autres personnes portant des traces de torture. La marche de Mexico s'accompagnera dans la journée de manifestations dans plusieurs autres villes du Mexique. (MDP)