Crise: pour Homans (N-VA), le roi ne donne pas assez de chances à la N-VA

Crise: pour Homans (N-VA), le roi ne donne pas assez de chances à la N-VA

Crise: pour Homans (N-VA), le roi ne donne pas assez de chances à la N-VA BELGA

(Belga) La chef de groupe N-VA au Sénat, Liesbeth Homans, et d'avis que le roi ne donne pas assez de chances à son parti pour trouver une solution à l'impasse politique actuelle. Interrogée dimanche à De Zevende Dag (VRT), elle a aussi dit que selon elle le fait que le roi refuse de signer un arrêté pour l'organisation d'élections est un "acte politique".

Mme Homans plaide pour que le souverain laisse l'initiative au plus grand parti, c'est-à-dire le sien. En juillet dernier, Bart De Wever a été pendant 22 jours informateur et en octobre il a été chargé pendant 10 jours d'une mission d'éclaireur, alors que des représentants d'autres partis ont reçu tout le temps pour faire ce qu'ils voulaient, a-t-elle dit. Les arguments de Mme Homans n'ont pas convaincu les représentants des autres partis. Si le roi ne tient pas compte de la N-VA, rien n'empêche ce parti de prendre des initiatives pour sortir de l'impasse politique actuelle, a dit Renaat Landuyt (sp.a). Annemie Turtelboom (Open Vld) a souligné pour sa part que la N-VA, tout en rappelant qu'elle est le premier parti, dit ne pas vouloir du poste de premier ministre ou de formateur. "Que doit alors faire le roi?", s'est demandé la ministre démissionnaire. Hendrik Bogaert (CD&V) est resté prudent estimant que ce n'était pas le moment de mener une discussions sur le rôle du roi tout en ajoutant que son parti ne refusera pas le débat sur ce thème. (MDP)