Enseignement: le cdH veut supprimer le décret Robin des Bois

Reporters

La présidente du cdH Joëlle Milquet a plaidé dimanche pour "la remise à plat" du décret Robin des bois. "Ce décret est ressenti comme une restriction alors que ce n'est pas le cas. Le cdH veut supprimer ce décret. Nous trouverons ailleurs les 8 millions", a-t-elle dit, alors qu'elle était l'invitée de L'Indiscret à la RTBF.

"Nous avons sanctuarisé l'enseignement. C'est un secteur où nous avons évité qu'on fasse des économies. Nous avons décidé de réinvestir dans l'enseignement", a expliqué Mme Milquet à l'Agence Belga. Elle regrette dès lors que ce qui reste du décret Robin des Bois donne l'impression qu'on impose des restrictions aux écoles "alors que ce n'est pas le cas puisqu'il s'agit d'un transfert interne au secteur, entre écoles".

Le décret Robin des Bois par lequel certaines écoles mieux loties doivent aider celles qui le sont moins bien, prévoyait initialement un transfert entre écoles d'une quarantaine de millions, a rappelé la présidente du cdH . "Nous avons pu déjà supprimer 32 millions que nous avons décidé de prélever ailleurs. Il reste 8 millions, ce n'est pas beaucoup mais c'est très mal ressenti par les écoles. Nous trouverons le montant ailleurs", a-t-elle ajouté.

Belga